Divers

Au bistrot du coin !

Ici, on parle de tout et de rien, on rigole, on chambre gentillement, on fait des jeux de mots (Pour impartial et Fanfoot).

On reste bien sur poli, correct et cordial.

Allez défoulez vous....

Note : Notez cet article :
Webmaster (Webmaster)
Réagissez au débat

Pour réagir à cette article, renseignez votre pseudo et votre message ci-dessous, ainsi que le pseudo de la personne à qui vous souhaitez répondre (sinon laissez vide).

Pseudo
Répondre à

Votre message

vous avez la parole
Dynalo
Légende
84
Articles
8147
Commentaires
Supporter Lyon

20 Aout 2014 à 10:22

Ha mais Ranieri est un excellent coach"qui n'a rien gagné"diront certains! mais moi je préfère un excellent coach (qui n'a rien gagné)à un imposteur qui choisit ses clubs en fonction de l'éventualité proche ou évidente de gagner !..."à vaincre sans gloire...."

Réponse à Pisser Sur le Gazon

impartial
Légende
42
Articles
8445
Commentaires
Supporter Toulouse

19 Aout 2014 à 18:49

Je ne peux en mettre des miens (normal car les idées se piquent) mais il y a une quinzaine d'années, j'en faisais de pas mal aux styles cités plus bas.. Malheureusement, ceux qui ont marché ont des textes dans l'à peu près mais çà a cogné.. Si j'avais pu être interprète et compositeur ( pas trop dur ), j'aurais écris ce que je voulais.. (poil au nez), mais on ne peut arrêter la petite starisation et l'autobiographie de la star de chiottes, donc.. on est frustré.. Oui, il y en a que certains voulaient aller réciter sur Paris quand est sortie cette mode du slam.. Le rap Américain est musicalement plus subtil.. Le hip-hop en sons nouveaux arrive.. Un pote est venu manger chez moi hier soir puis est tombé sur un compile où je suis.. avec du très beau monde, du gratin mondial.. Il rigolait de ne lui avoir rien dit depuis.. oui, c'est rigolo.. très rigolo même.. hi hi hi hi hi !!

Réponse à pslg alias "Minos"..

Pisser Sur le Gazon
Légende
101
Articles
4319
Commentaires
Supporter Paris

19 Aout 2014 à 17:57

A propos de rap et de slam, ABD AL MALIK est un mec bien dont les textes sont précieux pour les gosses des cités.

Il y en a un autre que je te conseille d'écouter, c 'est Oxmo Puccino, qui est le frère d'un basketteur pro, notamment son album de 2009, "L'arme de paix" que je trouve son meilleur.

Il écrit ses textes (remarquables) et est un très bon musicien de formation jazz.

Sinon comme toi je trouve le rap (français) très pauvre en texte et en musique "Padaboum Padaboum", très forte en volume sonore en caisse ou en bécane !

Réponse à Dynalo

Pisser Sur le Gazon
Légende
101
Articles
4319
Commentaires
Supporter Paris

19 Aout 2014 à 17:48

Oui d'accord avec toi sur le coach et je me demande a posteriori s'ils ont bien fait de virer Ranieri !

Quand à Toulalan, il a fait son boulot mais n'est pas en forme physique comme l'ai Pastore au PSG.

Décidément ce dernier est une énigme : revenant de nulle part depuis 2 ans, le voilà au top et indispensable au milieu du terrain. Au point que je me demande où on va mettre Matuidi si on continue en 433, ce qui est plus que probable si Di Maria vient.

Réponse à Dynalo

Dynalo
Légende
84
Articles
8147
Commentaires
Supporter Lyon

19 Aout 2014 à 17:19

lire "Toulalan avait fait part" et non "par"

Réponse à Pisser Sur le Gazon

Dynalo
Légende
84
Articles
8147
Commentaires
Supporter Lyon

19 Aout 2014 à 17:16

Décidément on a beaucoup de références sociologiques en commun qu'elles soient politiques ou musicales et dans le cas présent, moi qui n'aime ni le rap ni le slam(qui en est un affluent positif certes mais affluent tout de même!) je me suis laissé accrocher par AbMk lorsqu'il avait sorti cette chanson et du coup j'ai écouté(et aimé)et le reste également et notamment: -"Gibraltar"-"Le grand frère"-"12 septembre 2001"-"lettres à mon père"-"C'est du lourd"- tous les messages qu'il fait passer sont louables! par contre on en fait pas toi et moi le même usage et je te ferais remarquer que Toulalan avait fait par immédiatement (et sans agressivité aucune et de manière très posée)à l'arbitre de son désaccord avec ses décisions et je ne vois pas pourquoi lorsque la télévision l'interroge à la fin du match il devrait faire l'impasse de son sentiment ! surtout que cela ne l'a nullement empêché de dire qu'ils avaient été de toute façon mauvais ! donc...mauvais procès de ta part! je n'en dirais pas autant du coach qui porte pour moi une énorme responsabilité dans le mauvais départ de cette équipe !quant à ta remarque sur le milieu et Toulalan il ne t'aura pas échappé que ce dernier n'en est qu'un élément...important certes mais pas seul et je trouve personnellement qu'il a fait son boulot !

Réponse à Pisser Sur le Gazon

Pisser Sur le Gazon
Légende
101
Articles
4319
Commentaires
Supporter Paris

19 Aout 2014 à 15:01

Enfin la troisième et la plus belle des trois :

a marée, je l´ai dans le cœur
Qui me remonte comme un signe
Je meurs de ma petite sœur, de mon enfance et de mon cygne
Un bateau, ça dépend comment
On l´arrime au port de justesse
Il pleure de mon firmament
Des années lumières et j´en laisse
Je suis le fantôme jersey
Celui qui vient les soirs de frime
Te lancer la brume en baiser
Et te ramasser dans ses rimes
Comme le trémail de juillet
Où luisait le loup solitaire
Celui que je voyais briller
Aux doigts de sable de la terre

Rappelle-toi ce chien de mer
Que nous libérions sur parole
Et qui gueule dans le désert
Des goémons de nécropole
Je suis sûr que la vie est là
Avec ses poumons de flanelle
Quand il pleure de ces temps là
Le froid tout gris qui nous appelle
Je me souviens des soirs là-bas
Et des sprints gagnés sur l´écume
Cette bave des chevaux ras
Au raz des rocs qui se consument
Ö l´ange des plaisirs perdus
Ö rumeurs d´une autre habitude
Mes désirs dès lors ne sont plus
Qu´un chagrin de ma solitude

Et le diable des soirs conquis
Avec ses pâleurs de rescousse
Et le squale des paradis
Dans le milieu mouillé de mousse
Reviens fille verte des fjords
Reviens violon des violonades
Dans le port fanfarent les cors
Pour le retour des camarades
Ö parfum rare des salants
Dans le poivre feu des gerçures
Quand j´allais, géométrisant,
Mon âme au creux de ta blessure
Dans le désordre de ton cul
Poissé dans des draps d´aube fine
Je voyais un vitrail de plus,
Et toi fille verte, mon spleen

Les coquillages figurant
Sous les sunlights cassés liquides
Jouent de la castagnette tans
Qu´on dirait l´Espagne livide
Dieux de granits, ayez pitié
De leur vocation de parure
Quand le couteau vient s´immiscer
Dans leur castagnette figure
Et je voyais ce qu´on pressent
Quand on pressent l´entrevoyure
Entre les persiennes du sang
Et que les globules figurent
Une mathématique bleue,
Sur cette mer jamais étale
D´où me remonte peu à peu
Cette mémoire des étoiles

Cette rumeur qui vient de là
Sous l´arc copain où je m´aveugle
Ces mains qui me font du fla-fla
Ces mains ruminantes qui meuglent
Cette rumeur me suit longtemps
Comme un mendiant sous l´anathème
Comme l´ombre qui perd son temps
À dessiner mon théorème
Et sous mon maquillage roux
S´en vient battre comme une porte
Cette rumeur qui va debout
Dans la rue, aux musiques mortes
C´est fini, la mer, c´est fini
Sur la plage, le sable bêle
Comme des moutons d´infini...
Quand la mer bergère m´appelle

Réponse à impartial alias parano

Pisser Sur le Gazon
Légende
101
Articles
4319
Commentaires
Supporter Paris

19 Aout 2014 à 14:58

Bordeaux comme à chaque rencontre de football actuel, a gagné le match au milieu de terrain.

Toulalan "Toulargué" parce que le milieu monégasque à été largué en seconde mi-temps et que Toulalan en est le pilier et le capitaine de l'équipe.

C'est la deuxième défaite consécutive et un milieu de terrain à revoir de A à Z.

L'ASM devrait plutôt s'interroger sur son jeu, son organisation tactique et son niveau de préparation, que d'invoquer les fautes d'arbitrages.

Comme chante le rappeur ABD AL MALIK : "...Les autres, avant je disais toujours "les autres", c'est pas moi c'est les autres..."

Réponse à Dynalo

Dynalo
Légende
84
Articles
8147
Commentaires
Supporter Lyon

19 Aout 2014 à 14:45

Je n'avais pas fait gaffe je viens de tomber sur ton com ironique du 18 à 8:05 ! Alors déjà,as-tu vu le match pas juste la seconde mi-temps hein! non! le match entier! Parce que si la seconde mi-temps est effectivement complètement bordelaise la première était monégasque ! et si effectivement en seconde Monaco a "bien pris l'eau" comme tu le dis(tu vois je suis objectif)mon objectivité maladive me pousse aussi à te reprendre {1}sur"Jérémy Toulargué"qui même si faute de compétition n'était pas encore au top, top, il est loin d'avoir été largué et même très, très loin ! et{2}mais peut-être que cette déformation de son nom faisait allusion aux"3 erreurs d'arbitrage fatales."?que lui et son coach ont parlé ?et dans ce cas-là c'est encore pire car effectivement que l'arbitrage a grandement aidé Bordeaux à gagner ce match car les 2 penaltys sont très discutables(le premier est même carrément absolument une faute d'arbitrage grotesque qui méritait presque un carton de simulation)et le 3ème but est de + d'1 m hors-jeu(les ralentis n'en ont fait aucun doute(tout comme le premier penalty d'ailleurs)et tout cela à un moment où le score était de 1/1 alors bien sur que ces erreurs d'arbitrage ont joué sur la défaite de Monaco(ou la victoire de Bordeaux si tu préfères)et dire le contraire est stupide !

Réponse à Pisser Sur le Gazon

Pisser Sur le Gazon
Légende
101
Articles
4319
Commentaires
Supporter Paris

19 Aout 2014 à 14:44

la deuxième des 3 plus belles :

Comme une fleur venue d´on ne sait où petit
Fané déjà pour moi pour toi dans les vitrines
Dans un texte impossible à se carrer au lit
Ces fleurs du mal dit-on que tes courbes dessinent

On dit dans ton quartier que tu as froid aux yeux
Que t´y mets des fichus de bandes dessinées
Et que les gens te lisent un peu comme tu veux
Tu leur fais avaler tes monts et tes vallées

Tu es aux carrefours avec le rouge mis
On y attend du vert de tes vertes prairies
Alors que j´ai fauché ce matin dans ton lit
De quoi nourrir l´hiver et ma mélancolie

Mélancolie mélancolie la mer revient
Je t´attends sur le quai avec tes bateaux blêmes
Tes poissons d´argent bleu tes paniers ton destin
Et mes mouettes dans tes cris comme une traîne

Je connais une femme lubrique à Paris
Qui mange mes syllabes et me les rend indemnes
Avec de la musique autour qui me sourit
Demain je lui dirai des hiboux qui s´envolent
J´en connais dans ma nuit qui n´ont pas de fourrure
Qui crèvent doucement de froid dans l´antarctique
De cette négation d´aimer au bout de l´ombre
Mes oiseaux font de l´ombre en plein minuit néon
Sous les verts plébiscites

Tu connais une femme lubrique à Moscou
Qui mange tes syllabes et les met dans ton bortsch
Il connaît une femme lubrique à Pékin
Qui mange sa muraille et la donne au Parti
Demain nous leur dirons des hiboux qui s´envolent
J´en connais dans leur nuit qui n´ont plus de jaquette
Qui crèvent doucement de froid sous leur casquette
Avec leurs beaux yeux d´or mêlés du Palomar là-bas
Vers les voix de la nuit des étoiles perdues
J´entends des sons lointains qui cherchent des caresses
Et dans les faits divers là-bas ça s´exaspère
Et ça tue le chagrin comme on tue la flicaille
Au coin d´un vieux soleil exténué des glaces

Mélancolie Mélancolie la mer se calme
Je vois monter partout des filles et des palmes
Avec des fruits huilés dans la fente alanguie
Les matelots me font des signes de fortune
Ils se noient dans le sang du soleil descendant
Vers l´Ouest toujours à l´Ouest Western de carton-pâte
Le dentifrice dans la nuit se tient au rose
Un néon de misère emprunté à tes yeux

Viens je t´emmènerai là-bas vers les grands astres
Dans le désastre du matin ou chez Renault
Voir comment l´on fabrique un chef et des autos
Voir la pitié grandir sur des croix qui s´enchristent

Je t´aimerai sur la chaussée et son collant
Ton goudron j´y prendrai le suc de mes cavales
J´aurai l´air d´un roi nègre tu mettras à la moelle
Où je glouglouterai repu ton sentiment

Ton sentiment a le goût de gazelle
Ton ventre n´est qu´un champ de lavande à midi
Et mon couteau qui crisse en y fauchant ma mie
Est d´un faucheur distrait qui s´éploie sous ton aile
Il est au féminin ton sentiment
Il est comme ces demoiselles qui en ont à revendre
Et qui le vendent bien

Ton sentiment me fait gonfler mes voiles d´ange
Ton sentiment me fait du bien au sentiment
Et les fleurs du pavé poussent des cris étranges
Moi qui viens du pavé vers toi et me dressant

Et moi je ne te prends que ce que je te dois
Si je n´avais que du sentiment à t´filer
Il y a bien longtemps que tu m´aurais banni
De ton fief de ton cul de ta loi de tes langes
Il y a bien longtemps que tu te serais cassée

Mais tu m´as réveillé
Et tu nous as tirés de notre mort quotidienne
Et puis toi tu te meurs dans la rue à midi
Sous des floppées de soleils mous
Et de ces mecs qui te prennent dans les mirettes
Et qui te mirent bien dans l´os
Des fois que leur labo pourrait leur renvoyer subito
Ta dégaine grandeur naturliche
A la mesure de leur page
Des fois le soir ils te prendraient impunément
Ils s´empaquetteraient de toi
De ton devoir de grue
Comme dans un journal

Au fond t´es un journal

Je te lis je te plie je te froisse et tu cries
Quand on froisse la soie la forêt sa copine
Lui fait des cris de sœur lui fait des cris sublimes
La soie du crépuscule a des cris de velours
Dans des lits de parade
Dans ces feuilles d´automne
Des taches de rousseur sur la gueule des bois
Je te lis je te plie je te froisse et tu cries

Au fond t´es un journal

Tu t´en prendrais plutôt pour cinq colonnes
Chez toi le fait divers sonne comme un outrage
Tu es partout chez toi et même aux mots croisés
Tu m´y fais deviner les armes de ta voix
Je t´aime et verticalement c´est bien
Tu croises dans mes eaux quand je suis ton pirate
Je te lis je te plie je te froisse et tu cries

Quand je t´aurai bien lue y compris les annonces

J´irai au marché aux poissons
Et t´envelopperai de moules vertes

Au fond t´es un journal mouillé

Avec ta robe imprimée en blanc et noir
Et tes paroles que personne ne pourra plus lire
Tu seras ma dernière nouvelle effacée sur le sable

Tu seras mienne pour la mort je t´aime

Et même avec la fin du monde
La fin du monde abstraite où tout n´est que chiffré
Avec ces cœurs d´acier leurs battements trichés
Avec ces poumons d´or dans les cages-ascenseurs
Où l´on se tient debout où l´on se tient ailleurs
Tu vas descendre là pour t´entendre rêver
Même le rêve gueule à n´y pouvoir plus rien
Le silence est rempli du silence trop plein
Quand ça déborde on croit venue la fin des temps
De ces temps mesurés sur des machines obscènes
Où les minutes ont des cons qui se promènent
En se prenant pour l´Éternité
Et même avec la fin du monde
Je me démerderai pour que t´y voies que dalle
Que dalle c´est pas mal ça ne fait que passer
Ce rien qui prend ses aises aux week-ends de la mort
Quand les ballots y accélèrent leurs victimes
Enchâssée enchristée encollée à mon froc
Tu partiras là-bas vers des boutiques fantastiques
Vers le supermarché où l´on vend la paresse
Où l´on vend de la mort aussi quand on s´y laisse
Où l´on vend la fumée et le vent en paquet
Et l´on paie en sortant avec des sortilèges

L´instant

Au cent millième de seconde
Je te regarderai
Tu monteras du fond des âges
Tu te prosterneras
Je te tendrai la main
Et tu m´agrippera

L´instant

Il va fondre sur toi comme la foudre
Trois cent mille bornes à la seconde
Il n´aura plus le temps de s´attarder au feu rouge
On grillera les feux d´alarme
Et ma pensée qui te devance

Regarde

Ecoute bien le chant de cet enfant maudit
Que tu croiras ton mec et qui n´est qu´un mirage
Oublié par ma mère au fond d´une poubelle
Cette éternelle nuit

Bien se laver le cul c´est donc ça le désordre!

Regarde-moi là dans mes yeux regarde il vient l´instant

Comme à l´automne les bandits jaunes
Qui font aux arbres des hold-up mordorés
Et tu vas t´envahir
Et tu vas t´immerger
Et te coloniser
Tu es seule dans mes pattes

Comme un saxo gueulant des chants désespérés
Tes cris sont des violons des rues
Des hautbois en plastique
Des flûtes de laiton
Et tu t´en fous
C´est là il est là
Entends la mer qui te remonte dans la gueule
Et cette marée double au fond de tes yeux-feu
Dans le feu de tes yeux mon regard s´est éteint

Crie crie crie

TU es moi
JE c´est toi
Comment t´appelles-tu?
Tu t´appelles la nuit dans le ventre des filles
De ces filles qui roulent au bord de la mort lente
Tu t´appelles l´amour Tu es toutes les femmes
Tu es TOI tu es ELLES
Des niagaras vernis me tombent dans la gueule

Crie crie crie

Tu n´es plus là parce que tu es moi
Et que je suis ailleurs
JE et TOI C´est tout comme
Et l´on s´en va mourir au club des nuits cassées

Qui donc réparera l´âme des amants tristes
Qui donc réparera l´âme des amants tristes
Qui donc réparera l´âme des amants tristes

Qui donc?

Réponse à impartial alias parano

Pisser Sur le Gazon
Légende
101
Articles
4319
Commentaires
Supporter Paris

19 Aout 2014 à 14:31

et celle-là (une des 3 plus belles de Léo Ferré) :

Pour ce rythme inférieur dont t'informe la Mort
Pour ce chagrin du temps en six cent vingt-cinq lignes
Pour le bateau tranquille et qui se meurt de Port
Pour ce mouchoir à qui tes larmes font des signes

Pour le cheval enfant qui n'ira pas bien loin
Pour le mouton gracieux le couteau dans le rouge
Pour l'oiseau descendu qui te tient par la main
Pour l'homme désarmé devant l'arme qui bouge

Pour tes jeunes années à mourir chaque jour
Pour tes vieilles années à compter chaque année
Pour les feux de la nuit qui enflamment l'amour
Pour l'orgue de ta voix dans ta voix en allée

Pour la perforation qui fait l'ordinateur
Et pour l'ordinateur qui ordonne ton âme
Pour le percussionniste attentif à ton coeur
Pour son inattention au bout du cardiogramme

Pour l'enfant que tu portes au fond de l'autobus
Pour la nuit adultère où tu mets à la voile
Pour cet amant passeur qui ne passera plus
Pour la passion des araignées au fond des toiles

Pour l'aigle que tu couds sur le dos de ton jeans
Pour le loup qui se croit sur les yeux de quelqu'un
Pour le présent passé à l'imparfait du spleen
Pour le lièvre qui passe à la formule Un

Pour le chic d'une courbe où tu crois t'évader
Pour le chiffre évadé de la calculatrice
Pour le regard du chien qui veut te pardonner
Pour la Légion d'Honneur qui sort de ta matrice

Pour le salaire obscène qu'on ne peut pas montrer
Pour la haine montant du fond de l'habitude
Pour ce siècle imprudent aux trois quarts éventé
Pour ces milliards de cons qui font la solitude

Pour tout ça le silence


Réponse à impartial alias parano

impartial
Légende
42
Articles
8445
Commentaires
Supporter Toulouse

19 Aout 2014 à 14:06

Celle-là me tuera toujours quand je la lis.. les larmes me suivent et ce 19 Août 2003, ma mère partait ailleurs discrètement en nous laissant humblement ce qu'elle avait semé, pour ne pas qu'on se fasse du souci encore une fois...


Dis moi, Céline, les années ont passé.
Pourquoi n´as tu jamais pensé à te marier?
De tout´ mes sœurs qui vivaient ici,
Tu es la seule sans mari.

Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Tu as, tu as toujours de beaux yeux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Tu aurais pu rendre un homme heureux.

Dis moi, Céline, toi qui es notre aînée,
Toi qui fus notre mèr´, toi qui l´as remplacée,
N´as tu vécu pour nous autrefois
Que sans jamais penser à toi?

Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Tu as, tu as toujours de beaux yeux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Tu aurais pu rendre un homme heureux.

Dis moi, Céline, qu´est il donc devenu
Ce gentil fiancé qu´on n´a jamais revu?
Est c´ pour ne pas nous abandonner
Que tu l´as laissée s´en aller?

Non, non, non, ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Tu as, tu as toujours de beaux yeux.
Ne rougis pas, non, ne rougis pas.
Tu aurais pu rendre un homme heureux.

Mais non, Céline, ta vie n´est pas perdue.
Nous sommes les enfants que tu n´as jamais eus.
Il y a longtemps que je le savais
Et je ne l´oublierai jamais.

{parlé:}
Ne pleure pas, non, ne pleure pas.
Tu as toujours les yeux d´autrefois.
Ne pleure pas, non, ne pleure pas.
Nous resterons toujours près de toi,
Nous resterons toujours près de toi.

Réponse à pslg alias "Minos"..

Albawarden
Légende
33
Articles
5402
Commentaires
Supporter Marseille

19 Aout 2014 à 14:06

Je n'ai jamais dit que les insultes pleuvaient pas, il y avait d'ailleurs d'autres choses notamment sur les corners... Je parlais juste de Motta et de l'avis de joueurs sur le personnage c'est tout.
Si l'on va encore plus loin "toute" la France a "pardonné" à Zidane non? Pourtant dans les faits c'était pire... ça nous a peut être plombé un titre de champion du monde...
Le problème est bien plus profond car dans certains clubs on enseigne comment tricher, comment faire péter les cables pour qu'un joueur soit expulsé, on enseigne comment faire les fautes qu'il faut. Après quand je vois le barouf qui est fait pour un joueur je me dit qu'il faudrait plutôt faire pour les deux car aucun des deux n'est excusable et les clubs eux mêmes ne le sont pas. Quant à ce qui se passe en plus en Corse c'est pire!

Réponse à pslg

Pisser Sur le Gazon
Légende
101
Articles
4319
Commentaires
Supporter Paris

19 Aout 2014 à 14:00

"...les trucs qui déconnent"...

"Qu'on n'a pas su vivre quand on est deux"

Réponse à impartial

Pisser Sur le Gazon
Légende
101
Articles
4319
Commentaires
Supporter Paris

19 Aout 2014 à 13:57

"On se donne de bonnes nouvelles
On se parle de ce qui va bien
On met des détails à la pelle
Les p'tits bonheurs, les tiens les miens
On s'aime bien par téléphone
des bons moments on se souvient
on oublie les trucs qui déconnes

Refrain :

L'amour en continu ça use
Chaque instant à vivre à deux
L'ennui nous guette et dissimule
Le bonheur qui crève les yeux
Le bonheur qui crève les yeux

On se revoit, on s'abandonne
à l'insouciance de l'amour
Chaque minute, chaque seconde
La vie fait patte de velours
car un beau jour c'est la fissure
Le grain de sable qu'on attend pas
Inéluctable est la rupture,
Chacun la tête basse rentre chez soi

Refrain

On se retrouve solitaire
On se dit que les jours heureux
Ce sont les moments ordinaires
Qu'on n'a pas su vivre quand on deux

Refrain trois fois"

Réponse à impartial

impartial
Légende
42
Articles
8445
Commentaires
Supporter Toulouse

19 Aout 2014 à 13:20

Tu t'emmerderais sans moi hein ?! "On ne peut pas ne pas t'aimer" me disaient certaines.. même à mon âge.. Je suis un grand enfant et j'entends le rester, tout en essayant de donner le bon conseil et partager le souci de l'autre.. de l'humain.. Vu, que les salauds et salopes, formatés.. qui vont allègrement vers "leur feuille de route" sans comprendre qu'on les tourne et retourne comme de vulgaires crèpes, autant pour "aimer" que pour "désaimer", sont heureux d'appartenir à une image, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre, puis une autre.. because les divorces..

Réponse à pslg alias "coco bel-oeil"

impartial
Légende
42
Articles
8445
Commentaires
Supporter Toulouse

19 Aout 2014 à 13:13

Dynalo >> Ah Souchon.. ces mots de tous les jours qui courent dans le vrai.. J'aime beaucoup écrire de cette façon, à ma façon.. simplifier.. mais se battre dans le vide, par les mots, nos soucis, notre souffrance.. J'aurais voulu être un "imbécile heureux" et je ne suis qu'un "imbécile malheureux".. Elle est de moi celle-là et je l'avais sortie à l'oncle à ma femme.. j'étais jeune et il m'avait "djit" que je ne souriais jamais.. (lui pourtant.. je l'avais décelé sans rien "djire" depuis longtemps.. mais çà passe bien.. c'est dingue !!!!!!!).. donc, et même je "djirais".. "du coup".. je lui avais "répondju" çà..!

Minos Ô bel-oeil > Je te suis "du coup" là.. C'est vrai que sur le terrain, il y a des "enculés"..! On m'a souvent traité "de sale arabe" parce que j'étais un "beau brun", faut le dire et c'était vrai ! Un jour, on m'avait mis au marquage un rugbyman, en corpo, pour déjouer mon habileté technique.. donc, "du coup", il me chargeait un grand coup dans le dos à retardement et m'insultait comme "j'ai déjà djit"..! Donc, "du coup", je lui disait de me rejoindre à la fin et que les vilains comme lui, on les exterminait dans le temps.. A la fin il n'est pas venu car je l'attendais avec mon sourire et mon envie de lui cracher dans la gueule hyper décuplée (pas sur la tombe, non, je ne suis pas un taré comme certains hein ?!), il n'est pas venu.. et c'est ce jour-là (comme ce psg-là) que j'ai reçu un monumental coup de boule sur l'arcade, la petite tapette venant sur le côté avec toute sa haine et mes copains qui fuyaient car des courageux (peut-être comme toi) j'en ai connu des tonnes, surtout dans ces moments-là (comme ce psg-là) où la mort ne te fait "même pas" "du "tchout" peur".. comme "on djit" et comme j'ai "déjà djit"..! tout çà pour vouloir la paix et séparer "gentillement" un copain d'avec une autre brute.. Donc, il fallait que je gère 21 mecs plus l'arbitre.. et oui, c'est çà la vie et les cons, qu'il faut tenir sans cesse quelle que soit l'époque.. sans les portables et internet.. çà je te l'ai "déjà djit", comme "j'ai déjà djit".. Voilà.. Non, soyons honnêtes, Motta devrait mieux se tenir à son niveau et son haut niveau et intelligence de jeu.. Imagine-toi qu'ils ne soient plus presqu'invincibles, "ce psg-là", les moqueries iraient bon train.. Donc, il faut rester "HUMBLES".. A bons entendeurs !!!!!!!

Réponse à dynalo/Minos Ô bel-oeil

Pisser Sur le Gazon
Légende
101
Articles
4319
Commentaires
Supporter Paris

19 Aout 2014 à 11:49

Tu ne vas pas me dire que quand tu jouais au foot à Nîmes, les insultes ne pleuvaient pas.

Si Brandao, habitué à distribuer des coups sur le terrain, dignes des matchs de 7 ème division, s'offusque des insultes type "fils de p." alors les matchs vont devenir des règlements de compte dignes de ceux de Marseille.

Pôôôvre Brandao qui se fait traité de fils de p. Comme je n'ai que 4 ans j'en profite pour rappeler qu'il n'y a que la vérité qui blesse. (Freud devait avoir 4 ans quand il a établi sa doctrine analytique)...

Réponse à Albawarden

Albawarden
Légende
33
Articles
5402
Commentaires
Supporter Marseille

19 Aout 2014 à 10:44

Petit retour sur mon com du 17 Aout 2014 à 09:22
Concernant l'affaire "Brandao" hier j'écouais les propos de certains joueurs (ou anciens joueurs) ayant croisé le brésilien sur un terrain mais également Motta et il semble que ce dernier soit un coutumier de l'insulte gratuite pour faire "péter les cables à ses adversaires". Si je condamne le geste de Brandao (qui n'est pas à son premier écart vis à vis des joueurs) je comprends un poil plus la position de Bastia qui va attendre les sanctions avant de faire quoi que ce soit.

Réponse à SQ2C

Albawarden
Légende
33
Articles
5402
Commentaires
Supporter Marseille

19 Aout 2014 à 10:40

Ah toi t'appelle ça un départ brouillon! Un nul à Bastia après avoir mené 3-1 et une défaite à domicile contre Montpellier qui n'est pas non plus la plus grande équipe d'Europe! Moi j'appelle plutôt ça un départ de merde. On joue dans un schéma tactique qui ne me plait pas du tout. On a une défense qui est loin, très loin même d'être au niveau. Je veux bien qu'il faille du temps pour avoir les automatismes etc etc sauf que le problème est qu'on a pas les joueurs et ceux qui sont bons on les laisse partir! Est ce qu'on peut arriver à m'expliquer comment on peut faire partir un Mendès pour 5M€ et conserver des Djé Djé et Morel qui étaient aux abonnés absents sur les 2 buts héraultais!!?? On engage des milieux et des attaquants là où il nous faut des défenseurs de métier! On en vient même à se baser sur Romao c'est dire la pauvreté de notre effectif derrière! On ne peut quand même pas dire qu'on a été perturbé au cours de notre préparation ni qu'il faut se préparer pour la coupe d'Europe vu qu'on n'en joue pas. Comment un président et un entraineur se renvoie la balle en terme de recrutement de choix etc etc. On a un réel problème quelque part. Pourquoi on a pas eu une seule fois Labrune venant annoncer haut et fort les choses. Il est silencieux depuis des mois! Bielsa fait des conf de presse on dirait que tout le monde va se suicider et même lui a dit qu'il n'avait pas trouvé sa défense mauvaise! Ben on a pas du regarder les mêmes match! Je crois surtout, qu'il n'a aucune idée de l'endroit où il a foutu les pieds et qu'au fil des journées il va avoir de sacré surprises!

Réponse à razak

Connexion (non obligatoire)

Connexion automatique
Inscription

L'inscription au site MadeInFOOT.com n'est pas obligatoire, mais elle vous permet de participer aux forums, sondages et debats, tout en étant sure de garder votre pseudo.

Cliquez ici pour vous inscrire

En ligne :
Pisser Sur le Gazon | Dynalo
Ecrire un article
Liste des articles

AU BISTROT DU COIN
Au bistrot du coin !

Auteur : Webmaster

Rép : Dynalo > Pisser Sur le Gazon 20/08 10h22
9868

TOPICS LES PLUS ACTIFS
5021
l'OM indigne de la LDC !

Auteur : ol70

Rép. : Albawarden > razak27/05 10h59
2569
Le lyon est il mort

Auteur : vulcain69

Rép. : roberto baggio13/05 20h53
Rép. : fanfoot19/02 10h54
950
OM - OL : Attentats

Auteur : gege

Rép. : impartial30/08 19h51
Rép. : Dynalo > Alba04/08 13h59

LES DERNIERS TOPICS
37
OM - Le summum de l'incompétence ?

Auteur : PASSION0104

Rep : Albawarden > impartial, candide 19/08 10h49
80
Bleus - Où en sommes-nous vraiment ?

Auteur : PASSION0104

Rep : Albawarden > Dynalo 07/08 19h05
8
Debrief - Brésil 2014

Auteur : granthill

Rep : Albawarden > Jules 17/07 13h28
Rep : Pisser Sur le Gazon > Dynalo 11/07 11h45
16
France - Nigéria : L'analyse

Auteur : Jules A

Rep : Albawarden > Jules 02/07 10h27
Rep : Albawarden > Dynalo 19/06 13h03
29
(S) Bleus - Le cas Ribéry !

Auteur : Pisser Sur le Gazon

Rep : impartial 17/07 15h10
Rep : impartial 03/06 12h00
Rep : jason gauthier > lequipe de paris 09/07 15h43
2
Girondins - L'heure du bilan !

Auteur : Jules A

Rep : Albawarden 23/05 10h16
5
PSG - L'heure du bilan !

Auteur : Jules A

Rep : tom pouce > jules a 11/06 20h34
4
OM - L'heure du bilan !

Auteur : Jules A

Rep : Albawarden > Impartial 28/05 12h30

sondage foot

Sondage foot : Quel entraîneur de Ligue 1 sera, selon vous, le premier à être démis de ses fonctions ?

Quel entraîneur de Ligue 1 sera, selon vous, le premier à être démis de ses fonctions ?

Marcelo Bielsa, Olympique de Marseille

Laurent Blanc, Paris Saint-Germain

Leonardo Jardim, AS Monaco

Christophe Galtier, AS Saint-Etienne

Hubert Fournier, Olympique Lyonnais

Rolland Courbis, Montpellier HSC

Willy Sagnol, Girondins de Bordeaux

René Girard, Lille OSC

Patrice Garande, SM Caen

Pascal Dupraz, Evian-Thonon-Gaillard

Claude Puel, OGC Nice

Claude Makelele, SC Bastia

Michel Der Zakarian, FC Nantes

Sylvain Ripoll, FC Lorient

Jean-Luc Vasseur, Stade de Reims

Albert Cartier, FC Metz

Antoine Kombouaré, RC Lens

Jocelyn Gourvennec, EAG

Philippe Montanier, Rennes

Alain Casanova, TFC

Consultez les réactions