à la une

Amical - La France fait le show face à l'Ukraine ! (résumé et notes)

La France s'impose largement !
La France s'impose largement !

L'Équipe de France s'est largement imposée 7 buts à 1 face à l'Ukraine en match amical. Olivier Giroud, auteur d'un doublé, et Eduardo Camavinga, qui a inscrit son premier but avec l'EDF, sont les héros de la soirée.

(FT)

Cette trêve du mois de novembre est très critiquée ces derniers jours. Alors que les championnats ont à peine repris et qu'un calendrier titanesque se présente pour les joueurs disputant la Ligue des Champions, les trois matchs programmés par l'Équipe de France en une semaine ne sont pas vraiment bien accueillis. Pour autant, cette rencontre amicale face à une Ukraine, dévastée par les cas de Covid, s'est montrée plutôt intéressante à regarder sur certains aspects.

Eduardo Camavinga impressionne, Olivier Giroud rayonne

Dans une rencontre survolée de bout en bout (7-1), exceptée un léger passage à vide en début de deuxième mi-temps, l'équipe de France a rassuré dans ses intentions. Plus à l'aise dans ce système en 4-4-2 losange plutôt que le 3-5-2 du mois de septembre, la formation de Didier Deschamps a produit pas mal d'occasions, notamment en première mi-temps. Ainsi, en première période, les champions du Monde ont inscrit pas moins de 4 buts, bien aidés par la grosse prestation d'Eduardo Camavinga pour sa première titularisation.

Le gamin de 17 ans a encore une fois montré sa précocité en jouant comme un patron. Dans tous les bons coups et juste techniquement, le séduisant gaucher a ouvert le score au bout de 9 minutes d'une inspiration incroyable dans les six mètres ukrainiens. Sur un ballon repoussé par le gardien, le Rennais tente une retournée du pied gauche petit filet opposé et devient, avec ce bijou, le deuxième plus jeune buteur de l'histoire de l'EDF. Et le premier après guerre. Plus que son but, Camavinga a surpris par son aisance technique et sa facilité à régner sur le milieu de terrain malgré la pression du maillot bleu et de sa première titularisation. À l'inverse, Houssem Aouar, qui a longtemps couru après cette première sélection (il a déjà été forfait pour blessure ou coronavirus), a eu plus de mal à se mettre en jambes, même s'il est monté en pression au fil des 45 minutes.

L'autre homme fort de la première période est, assurément, Olivier Giroud. Capitaine du soir pour sa 100ème sélection, le numéro 9 de l'équipe de France a profité des faiblesses de la défense ukrainienne pour inscrire ses 42e et 43èmes buts en Bleu. À la 24ème, il envoie une sublime frappe enroulée pleine lucarne avant de s'offrir un doublé dix minutes plus tard d'une tête plongeante, sur une frappe d'Aouar mal renvoyée par le gardien ukrainien, malheureux ce soir. Il devient, avec ces deux réalisations, le deuxième meilleur buteur de l'histoire de l'EDF. Juste avant la pause, Giroud provoque aussi le quatrième but en poussant à la faute le malheureux Mykolenko (39ème), qui marque contre son camp.

La France démarre mal la deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, les changements de Didier Deschamps (Mandanda remplacé par Maignan et Upamecano par Varane pour des pépins physiques) relancent la partie, du moins pendant une grosse dizaine de minutes. Les Ukrainiens rentent mieux dans le deuxième acte et vont réduire la marque par l'intermédiaire de Tsygankov. L'ailier envoie une lourde frappe, qui laisse Maignan impuissant (52ème). Une minute plus tard, l'Ukraine touche le poteau de la France ! Ces deux piqures de rappel réveillent les Français et notamment Kylian Mbappé, lui aussi entré à la pause (à la place de Martial). Sur un long ballon de Lenglet, remis par la défense ukrainienne dans l'axe, le Parisien dévie d'une belle talonnade pour Tolisso. Le Bavarois enroule sa frappe pour marquer le 5ème but français (65ème) !

Mbappé se met encore en lumière à dix minutes du terme en inscrivant le sixième but français. Le numéro 10 français, qui montre une très belle entente avec Wissam Ben Yedder, est servi par ce dernier aux abords de la surface. Là, le génie français accélère avec son contrôle et dépose son vis-à-vis avant d'envoyer une lourde frappe au fond des filets (82ème). Un superbe enchaînement pour le Parisien ! En toute fin de match, Antoine Griezmann retrouve, lui aussi, le chemin des filets. En difficulté à Barcelone depuis un an, le gaucher peut se réconforter en marquant le septième but français (89ème).

LES NOTES

FRA : Mandanda (6) puis Maignan (5) - Pavard (6), Upamecano (5) puis Varane (5), Lenglet (5), Digne (6) - Tolisso (6), N'Zonzi (6), Camavinga (7), Aouar (4) - Giroud (8), Martial (5) puis Mbappé (7).

UKR : Bushchan (2) - Konoplia (3), Zabarnyi (3), Mykolenko (2) puis Cheberko (4), Mikhaïlitchenko (4) puis Sobol (4) - Makarenko (3), Kharatin (4) - Shaparenko (3) - Malinovskyi (3) puis Tsygankov (5), Yarmolenko (3), Zubkov (4).