Arbitrage - Les sept nouvelles règles bientôt mises en place

Commentaire(s)
Arbitrage - Les sept nouvelles règles bientôt mises en place
Les nouvelles règles de l'arbitrage

Découvrez les nouvelles règles de l'arbitrage mises en place dès le 1er juin : les mains ont été revisitées, et les membres des bancs de touches pourront maintenant être avertis.

L'IFAB, l'instance qui est en charge des lois du jeu au football, a dévoilé le 2 mars dernier une poignée de réformes concernant l'arbitrage, mise en place au 1er juin prochain. Ces nouvelles règles prendront donc effet pour la Coupe du Monde féminine, qui aura lieu dès la mi-juin en France. Tout d'abord, l'IFAB a décidé de différencier, dans le jugement, les mains offensives et défensives. Désormais, un joueur sera pénalisé lorsque le ballon touche son bras ou sa main si :

- son bras/sa main est au-dessus du niveau de l'épaule dans la mesure où il « prend un risque » en plaçant son bras/sa main dans une position habituellement qualifiée de « pas naturelle »;

- il a augmenté la surface de son corps en écartant son bras/sa main du corps et ainsi injustement fait obstacle au ballon de manière plus importante;

- il marque un but directement du bras/de la main (même de manière accidentelle);

- il gagne la possession ou le contrôle du ballon du bras/de la main (même de manière accidentelle) puis marque un but ou provoque une occasion de but.

A l'inverse, un joueur ne sera pas pénalisé d'une main si le ballon rebondit d'abord sur une autre partie de son corps ou de celui d'un coéquipier/adversaire se trouvant à proximité (le contact avec le ballon étant presque impossible à éviter) ou s'il tombe et que son bras lui sert à amortir le contact avec le sol.

Pour les autres mesures, l'IFAB a décidé de réduire les pertes de temps et éviter les tensions. Ainsi, un joueur remplacé devra désormais quitter le terrain "par le point des limites du terrain le plus proche de l'endroit où il se trouve". Dans le même style, les arbitres pourront maintenant infliger un carton jaune ou un carton rouge à des membres du banc de touche : de quoi permettre un ultime rappel avant une potentielle exclusion. De leurs côtés, les attaquants n'auront pas le droit de se mettre dans un mur composé de trois joueurs adverses ou plus, et devront se tenir à une distance d'un mètre. En ce qui concerne un coup de pied de but ou un coup franc dans sa propre surface, le ballon n'aura plus besoin de sortir de la surface pour être joué par les deux équipes. Enfin, il n'y aura plus d'entre deux, puisque les balles à terre ne seront rendues qu'à un seul joueur.