ASM - À Monaco, il y a un gros problème en défense...


Kamil Glik et la défense monégasque sont en difficulté sur ce début de saison.
ASM - À Monaco, il y a un gros problème en défense...

La réplique d'Isabelle Nanty dans le film "Trois zéro" pourrait être reprise par Leonardo Jardim, tant les problèmes défensifs connus par son équipe depuis le début de saison sont flagrants. Mardi, face à l'Atlético Madrid, ils ont encore sauté aux yeux.

Qu'elle paraît loin, cette saison 2016-2017, celle du dernier sacre de l'AS Monaco en Ligue 1. Beaucoup de choses ont changé sur le Rocher, depuis, et l'effectif de Leonardo Jardim n'a plus le même visage qu'à l'époque. Voilà une justification légitime des débuts de saison compliqués vécus par l'ASM ces deux dernières années. Mais si un secteur de jeu a bien été épargné par ces départs en pagaille (Lemar, Mbappé, Bernardo Silva, Fabinho, Bakayoko, Moutinho), guidés par une logique plus financière que sportive, c'est la défense. Des quatre titulaires de l'année du titre, trois sont encore là : Djibril Sidibé, Kamil Glik et Jemerson. Benjamin Mendy, vendu à Manchester City durant l'été 2017, n'était d'ailleurs pas le meilleur défenseur du quatuor. Pourtant, l'arrière-garde monégasque n'est plus que l'ombre d'elle-même...

La deuxième meilleure défense du championnat de France en 2016-17, avec seulement 31 buts encaissés, a connu un exercice 2017-18 plus compliqué (45 buts encaissés) et démarré la saison actuelle en affichant des carences criantes. Toutes compétitions confondues, Diego Benaglio est déjà allé chercher le ballon dans ses filets à 13 reprises en 7 matchs et même si le portier suisse, qui assure l'intérim en l'absence de Danijel Subasic, n'est pas toujours irréprochable, il a déjà évité de plus grosses déconvenues depuis la reprise, que ce soit face à Lille, à Bordeaux ou plus récemment à Toulouse. C'est bien devant lui que le bât blesse...

On l'a encore constaté mardi soir, où Glik et Jemerson ont eu énormément de mal à contenir les assauts de Diego Costa et surtout Antoine Griezmann. La mobilité de l'international français, qui s'est régalé à plonger dans leur dos ou décrocher sous leurs nez, les a épuisés et ils ont parfois semblé complètement perdus. L'explication ne réside pas dans un quelconque manque de rythme, puisque les deux centraux ont joué l'intégralité des sept matchs de l'ASM cette saison. Elle se trouve peut-être davantage dans le manque de complémentarité avec les joueurs qui se trouvent devant eux.

Le milieu n'est pas irréprochable...

Leonardo Jardim, qui vient de perdre conjointement Fabinho et Moutinho, tâtonne encore pour tenter de trouver leurs remplaçants au milieu. Si Youssef Aït-Bennasser a montré de bonnes choses sur ses rares apparitions en L1, ce sont Jean-Eudes Aholou et Kevin N'Doram qui ont été titularisés devant la défense pour cette entrée en lice dans la Champions League. Force est de constater que les deux jeunes joueurs (24 et 22 ans), qui jouaient là le premier match de leurs carrières en C1, ont encore beaucoup d'expérience à accumuler pour tenir la dragée haute à des adversaires aussi prestigieux que les Colchoneros. "L'Atlético, c'est la rigueur des défenseurs centraux et des milieux...", a justement noté Leonardo Jardim après la rencontre. "Ils sont 100% rigoureux, c'est pour ça qu'ils gagnent beaucoup." Le technicien portugais a cerné le problème. À lui de le régler...

Ligue des champions

Monaco

Kamil Glik

de Jesus Nascimento Jemerson

ASM Glik Jemerson