ASM - Henry, Raggi : les Monégasques tentent de positiver, mais...

Commentaire(s)
ASM - Henry, Raggi : les Monégasques tentent de positiver, mais...
Henry tente de positiver après le nul à Bruges ASM RAGGI HENDY

Premier match de Ligue des Champions et premier point pour Thierry Henry sur le banc de l'AS Monaco. En déplacement à Bruges, l'ASM repart avec un nul (1-1), avec quelques progrès mais aucune certitude...

"Combativité", tel est le maître mot de la conférence de presse de Thierry Henry. Pour le dernier match de la phase aller de Ligue des Champions, l'AS Monaco prend son premier point à Bruges (1-1). "Ce match nul a un goût... de match nul", appuie un entraîneur ni rassuré, ni déçu. "J’ai trouvé des points positifs pour avancer. On a été solides." Solides, pas suffisamment pour conserver le score après l'ouverture du score de Moussa Sylla. "On aurait pu mieux gérer les contres, regrette le coach asémiste. Mais j’ai aimé beaucoup chose chez mes joueurs."

Très enclin à positiver, le technicien du Rocher appelle même à "ne pas s'emballer". Étonnant lorsque l'un de ses cadres, Andrea Raggi, vient d'afficher son immense déception. Sur l'antenne de RMC Sport, l'Italien se félicite de "la bonne première mi-temps" du club de la Principauté... mais déplore surtout "la faible deuxième." Le défenseur central regrette notamment le "manque d'expérience" de Moussa Sylla. Une minute avant l'égalisation belge (39ème), l'attaquant efface le portier brugeois, se fait déséquilibrer et manque sa frappe... "S'il a un peu plus d'expérience, il tombe, l'arbitre donne penalty et rouge, le match est terminé."

Malheureusement pour Andrea Raggi, il n'en a rien été. Et Thierry Henry l'admet, "on a souffert jusqu'à la mi-temps. Puis on a eu un match très difficile en deuxième période." Tant bien que mal, le club de la Principauté stoppe une terrible série de cinq défaites consécutives. "On positive. Ce n'est jamais facile de prendre des points. Surtout dans notre situation en championnat." L'ASM reste tout de même sur onze rencontres toutes compétitions confondues sans aucune victoire. "Petit à petit on essaye de reconstruire quelque chose", appuie un entraîneur très volontaire. Face aux blessures et aux problèmes défensifs et techniques de son équipe, il commence néanmoins à comprendre l'ampleur de la tâche qui l'attend.