à la une
Lundi 26 Octobre

ASM - Kevin Volland revient sur son arrivée en Principauté

Commentaire(s)
ASM - Kevin Volland revient sur son arrivée en Principauté
Kevin Volland s'est exprimé sur son arrivée à Monaco MERCATO

A 28 ans, Kevin Volland a décidé de prendre un virage décisif dans sa carrière. L'international allemand (10 sélections, 1 but) a pour la première fois quitté la Bundesliga. Direction Monaco pour 15 millions d'euros où un nouveau projet l'attend, mené par l'ancien entraîneur du Bayern Munich, Niko Kovac. En conférence de presse à deux jours de défier Nantes au Stade Louis II (17h00), l'ancien buteur de Leverkusen s'est confié sur son choix de carrière. "C’est une nouvelle expérience de découvrir la ligue 1, c’est différent du championnat allemand. Il y a beaucoup de rapidité, de physique, j'espère pouvoir apporter ma contribution à l'équipe, j'ai vu qu'il y avait beaucoup de duels en Ligue 1, je ferai de mon mieux pour progresser et aider l'équipe", a lance l'intéressé devant les journalistes. "J'ai joué mon premier match amical contre Nice, c'était une bonne expérience même si cela faisait deux jours que j'étais arrivé. Je vais avoir besoin d'un peu de temps, car je n'ai pas fait de préparation en Allemagne."

Pas de préparation mais une vraie volonté de s'imposer pour Volland qui devrait entrer en concurrence avec Wissam Ben Yedder ou former un duo avec lui. "Je suis à la disposition de l'entraîneur", a poursuivi l'attaquant. "Je sais que Jurgen Klinsmann a joué à Monaco et j'espère faire aussi bien que lui ici. C'est une légende en Allemagne. Je me rappelle du parcours de Monaco en Ligue des champions en 2004, je me rappelle de cette aventure, j'avais le maillot de Morientes. Si je suis ici c'est parce que Monaco est un grand club qui a une grande histoire, c'est une des raisons qui ont fait que je suis venu ici. Ma blessure était en février, cela remonte déjà loin. Depuis j'ai eu l'occasion de rejouer et de m'entraîner. Je retrouve mes sensations, je m'entraîne dur pour être à 100% et être à la disposition de l'entraîneur. J'ai joué avec la sélection, c'est vrai que l'équipe a un très haut niveau, le groupe était déjà bien formé après la Coupe du Monde. Par la suite il y a eu un renouvellement de génération, je suis encore dans la force de l'âge donc j'espère revenir un jour en sélection." Kevin Volland est plus que jamais prêt à relever ce nouveau défi et à performer dès dimanche contre Nantes.