ASM - Leonardo Jardim persuadé de revenir un jour à Monaco

Commentaire(s)
ASM - Leonardo Jardim persuadé de revenir un jour à Monaco
Jardim s'imagine revenir à Monaco ASM JARDIM

Au cours d'un long entretien pour L'Equipe, Leonardo Jardim est revenu sur son départ de l'AS Monaco. Le Portugais, qui n'avait remporté qu'un match en 12 rencontres, a quitté le Rocher au mois d'octobre, laissant l'ASM dans la zone rouge. "Avec le président et Vadim, j'ai toujours été très direct, j'ai essayé de toujours dire les choses franchement. Quand j'ai déclaré en début de saison qu'avec cet effectif ce serait difficile d'atteindre les objectifs du club, j'en avais déjà parlé avec le président et avec Vadim. Il y a beaucoup de respect mutuel, parce que je suis toujours resté droit et sincère par rapport à ce qu'il se passait. (...) J'avais parlé de la situation avec Vadim avant d'aller à Dortmund" se souvient Jardim. "Après, nous avons perdu là-bas (0-3, le 3 octobre), puis nous avons perdu contre Rennes à la maison (1-2, le 7 octobre). Pendant la trêve internationale, il m'a appelé : "Passe à mon bureau, nous allons parler", et moi je ne me suis pas opposé à lui. Je sais quand je peux faire quelque chose. Là, j'ai dit : "Vadim, je ne peux pas emmener cette équipe en haut de tableau." Vadim a pensé, peut-être, que j'étais un peu fatigué après quatre ans et demi et que quelqu'un de nouveau serait capable de changer les choses. Ça s'est passé de manière très amicale, très simplement. On a réglé les choses en cinq minutes, autour d'une table. Je lui ai rappelé : 'Vadim, mon objectif c'est que le club prenne les meilleures décisions et qu'il atteigne ses objectifs'."

Mais Jardim n'est pas rancunier et garde seulement les meilleurs souvenirs de ses 4 ans et demi passés à Monaco. Mieux, le Portugais s'imagine revenir, un jour, sur le Rocher, ou du moins en Ligue 1. "J'aime beaucoup la Ligue 1 et il y a une chose dont je suis sûr, peut-être pas à 100 %, mais à 80 %, c'est qu'un jour je reviendrai à Monaco. Revenir comme entraineur ? Je ne sais pas. Monaco, c'est une très belle histoire de quatre ans et demi. L'endroit me plaît beaucoup et ma famille se sent bien ici. Je suis très reconnaissant envers le club, envers Vadim (Vasilyev) et envers le président (Dimitri) Rybolovlev pour le pari qu'ils ont fait avec moi quand suis venu du Sporting Portugal, en 2014. Et aussi envers le Prince (Albert II), qui m'a toujours soutenu, m'a toujours encouragé, y compris quand j'ai quitté le club. Une partie de mon coeur est à Monaco."