ASSE - Bouanga confesse une prise de conscience collective

Commentaire(s)
ASSE - Bouanga confesse une prise de conscience collective
Denis Bouanga, l'ailier de l'AS Saint-Etienne.

À la veille d'un déplacement à Monaco, à l'occasion des huitièmes de finale de la Coupe de France, Denis Bouanga (25 ans) s'est exprimé en conférence de presse. L'ailier de l'ASSE, de retour à la compétition samedi soir face à son ancien club du Nîmes Olympique, s'est livré sans langue de bois sur plusieurs sujets. Le Gabonais (25 ans, 7 buts et 3 passes décisives en 19 matches de Ligue 1 cette saison) a d'abord évoqué son retour après de longues semaines d'absence.

"J'avais hâte de retrouver les terrains. Le coach m'a donné la possibilité de rentrer contre Nîmes, j'ai tout donné. Je manque encore de rythme. Je reprends confiance au fil des entraînements", a confié le numéro 20 des Verts, et d'aborder ensuite la rencontre en Principauté ainsi que la suite de la saison. "On part à Monaco pour gagner. C'est le moment de les prendre. C'est une Coupe, on va essayer de se qualifier là-bas. Cette deuxième partie de saison est importante. On veut aller en haut, rester dans la première moitié de tableau. On est quinzièmes en sachant qu'avec une victoire on fait la bascule. Tout va se jouer dans les prochaines semaines...", a-t-il estimé, et de confesser une prise de conscience collective. "Elle date de la dernière défaite, où on s'est dit qu'on ne pouvait plus continuer comme cela, que l'on est un club ambitieux, et on doit avoir cette optique de toujours regarder de l'avant".