ASSE - Ghislain Printant savoure mais se sait toujours en danger

Commentaire(s)
ASSE - Ghislain Printant savoure mais se sait toujours en danger
Ghislain Printant est toujours sur un siège éjectable.

Ghislain Printant est toujours sur la sellette, malgré la victoire pleine de réussite de ses hommes à Nîmes ce dimanche (0-1). Le coach Stéphanois en est bien conscient ; ses dirigeants cherchent à le remplacer après un début de saison catastrophique (2 victoires, 2 nuls, 5 défaites). "Est-ce que j'ai sauvé ma tête ? Je ne sais pas, je ne peux pas vous dire... Cette question revient à chaque fois. Ce que je peux vous dire, c'est que ce n'est pas facile à vivre pour tout le monde", a-t-il confié après la rencontre. "Pendant soixante-douze heures, je me suis mis à la place des joueurs en me demandant comment ils allaient faire pour m'écouter (...) Je vous avoue que je me demandais si ma voix allait être porteuse, mais c'est là que je leur tire un grand coup de chapeau."

Alors que Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont entamé des discussions avec Claude Puel, Printant sait que sa situation est précaire. "Pour l'instant, je savoure", a-t-il poursuivi. "Mes proches souffrent énormément, je vais les rejoindre et savourer quelques minutes avec eux. Après, des décisions seront prises. Dans ce métier, il faut des résultats. Aujourd'hui, je n'ai pas fait le match en essayant de sauver ma tête, j'ai joué le match en voulant prendre trois points (...) J'ai mis toute mon énergie, mais si ça ne suffit pas..."