ASSE - Jean-Louis Gasset de retour aux affaires chez les Verts ?

Commentaire(s)
ASSE - Jean-Louis Gasset de retour aux affaires chez les Verts ?
Jean-Louis Gasset a été contacté par Bernard Caïazzo...

Quatre mois après son départ en fin de saison dernière, Jean-Louis Gasset pourrait revenir à la rescousse de l'AS St-Etienne, où son ex-adjoint Ghislain Printant peine à assurer une continuité.

Un vent de panique souffle sur le Forez ce lundi matin, au lendemain de la quatrième défaite de la saison de Ghislain Printant et ses hommes à Angers (4-1). Les Verts, mal engagés en Ligue Europa après leur revers à la Gantoise en milieu de semaine dernière, pointent à une inquiétante 17e place en Ligue 1 à moins de deux semaines d'un derby redouté face à l'OL. Bernard Caïazzo n'a pas attendu que la situation soit aussi critique pour essayer de faire bouger les choses.

Il y a quelques jours, le président du conseil de surveillance de l'ASSE a pris son téléphone pour renouer un contact avec Jean-Louis Gasset, relate L'Equipe. Le technicien de 65 ans avait quitté le banc de touche stéphanois en fin de saison dernière et laissé le flambeau à Ghislain Printant, afin de couper avec le milieu du foot et prendre du repos. Mais il n'a pas pu lui échapper que son ex-adjoint est à la peine et que l'AS St-Etienne va mal. Il ne serait pas contre un retour aux affaires et l'aurait fait sentir à Caïazzo, qui l'aurait recontacté tard dimanche soir, mais il ne serait prêt à renfiler sa casquette et son survêtement d'entraîneur que sous plusieurs conditions.

En termes de timing, Gasset n'aurait pas prévu de revenir avant la prochaine trêve internationale, qui débutera justement après le derby le 6 octobre. Il aimerait aussi être le moins possible en contact avec Roland Romeyer, le président du directoire du club avec qui ses relations ont parfois été conflictuelles. Pour que le retour de Gasset se concrétise, il faudra néanmoins que Romeyer soit consulté. Tout comme Ghislain Printant, qui devra accepter de reprendre un second rôle dans le staff ou partir, à deux ans de la fin de son contrat.