ASSE - La sérieuse mise en garde de Jean-Louis Gasset


Jean-Louis Gasset (ASSE) s'est montré très bavard en conférence de presse, ce midi.
ASSE - La sérieuse mise en garde de Jean-Louis Gasset

Déçu et énervé suite au non match de siens sur la pelouse de Strasbourg, samedi dernier, Jean-Louis Gasset, l'entraîneur de l'ASSE, a passé toute la semaine à remobiliser ses troupes. "On a resserré les boulons", a expliqué le technicien ligérien ce vendredi midi en conférence de presse, à deux jours de la réception de Troyes.

Sur une très belle série de onze matches de rang sans défaite (six victoires et cinq nuls), l'ASSE va bien, très bien même. Désormais remontée à la huitième place du classement de la Ligue 1 (46 points), à une toute petite unité de la cinquième place et de l'Europe, la formation ligérienne peut s'offrir une fin de saison rêvée. Mais, pour ce faire, les Verts devront montrer un tout autre visage que celui, bien pâle, affiché sur la pelouse de Strasbourg samedi dernier.

Passés à côté de leur partie, les Foréziens ont certes remporté le match mais ont affiché des lacunes techniques et tactiques inhabituelles. Sans un Stéphane Ruffier en état de grâce et un Mathieu Debuchy serial buteur, l'ASSE serait repartie d'Alsace avec un revers cuisant. Pour ne plus revivre pareille mésaventure, Jean-Louis Gasset, l'entraîneur de l'ASSE, s'est donc évertué à remobiliser et recadrer ses troupes cette semaine à l'entraînement.

"Je ne pensais pas qu'on serait capables d'aussi mal jouer"

"La colère m'a un peu passé après deux jours de repos. Ça fait trois, quatre mois que je suis sur les joueurs. Je ne pensais pas, après les matches à Nantes et devant le Paris Saint-Germain, qu'on serait capables d'aussi mal jouer. C'est le second match, après celui d'Angers, où nous ne méritions pas non plus de gagner, où l'on s'est fait secouer. Ce match à Strasbourg, on l'a abordé un peu décontracté. C'était à la limite de la suffisance", a-t-il rappelé en préambule de sa conférence de presse.

Le technicien espère que ce match sans ne sera qu'un simple "accident" : "J'espère que j'ai une équipe de compétiteurs et qu'on peut mettre ça sur le compte de l'accident. Parce que c'est inhabituel. Le nombre de ballons perdus, les erreurs de placement et de relance, si peu d'occasions et de tir, c'était le néant", a-t-il expliqué, et de poursuivre : "On a resserré les boulons cette semaine à l'entraînement. On a insisté sur l'investissement et la concentration."

"Soit on est capables de rectifier le tir, soit..."

Très en colère samedi soir dernier à l'issue de la rencontre, Jean-Louis Gasset avait fustigé ses joueurs devant les médias. Cette fois-ci, il a profité de son passage face aux journalistes pour envoyer un message clair à son effectif : "Voir autant de déchet de la part de joueurs aussi techniques, ce n'était pas possible. Et pourtant, c'est arrivé. Cela signifie que quand vous n'êtes pas dans le bon comportement, il faut faire très attention..."

Une vive réaction est donc attendue face à Troyes, ce dimanche après-midi (17 heures, Stade Geoffroy-Guichard) lors de la 34ème journée de Ligue 1 : "Soit on est capables de rectifier le tir dimanche, soit on retombe de nouveau dans notre train-train individuel et là, on sera mauvais et il va nous arriver un accident. Ce sont les matches les plus difficiles psychologiquement. Troyes a battu deux fois Saint-Etienne cette saison. Je dis donc : attention." Le message est passé...

Ligue 1

Saint-Etienne

Jean-Louis Gasset

ASSE Gasset 34e journée L1

Articles associés