ASSE - Les Verts apportent leur soutien à Ghislain Printant

Commentaire(s)
ASSE - Les Verts apportent leur soutien à Ghislain Printant
Les Verts restent soudés avec Ghislain Printant 8E JOURNéE L1 VIDEOS FOOT

Après la victoire face à Nîmes (1-0), la deuxième seulement de la saison, les joueurs de l'AS Saint-Etienne ont tenu à apporter leur soutien à leur entraîneur Ghislain Printant, très menacé depuis quelques jours...

On le sait, quand une équipe est en manque de résultats, la première victime collatérale est, quasi-systématiquement, l'entraîneur. À Saint-Etienne, on ne déroge pas à cette règle et l'avenir de Ghislain Printant est des plus incertains étant donné l'absence de victoire depuis la 1ère journée de championnat (7 matchs consécutifs). À la rue physiquement et tactiquement, les Stéphanois pointaient même à la dernière place du classement avant le déplacement aux Costières, ce dimanche après-midi, pour affronter le Nîmes Olympique.

Alors que cette rencontre pourrait être la dernière (ou l'avant-dernière) rencontre de Ghislain Printant sur le banc de Saint-Etienne, les Verts se sont imposés -sans briller- face aux Crocos (1-0) et se donnent un peu d'air avant d'entamer une semaine difficile, entre le match face à Wolfsburg et le derby à domicile contre l'Olympique Lyonnais. L'ombre de Claude Puel, premier choix de Roland Romeyer, est également insistante du côté de l'Etrat mais les Verts sont loin d'avoir lâché leur coach. C'est, du moins, le discours affiché par les Stéphanois en zone-mixte à l'issue de la rencontre.

Wahbi Khazri : "On est derrière lui"

"C'est facile de parler du coach mais c'est nous qui sommes sur le terrain à un moment donné. C'est nous qui devons nous bouger. On est tous très très moyen depuis le début de la saison, lui il met une équipe en place et dans le football, on sait que c'est souvent le coach qui est visé. Mais je trouve qu'on est très très moyen, techniquement, tactiquement, physiquement. On ne fait pas les bons choix, on le paie cash et on est à la place où on doit être" explique Wahbi Khazri. "On ne veut pas lâcher, beaucoup de gens lui tombent dessus. On est derrière lui, on va tout faire pour sortir de cette situation tous ensemble".

Harold Moukoudi adopte, lui aussi, un discours mobilisateur autour de son entraîneur. "On reste soudé avec le coach, on est persuadé que ce qu'il nous demande est la meilleure chose. On a totalement confiance en lui, clairement, et il faut continuer ainsi. Peut-être que cette victoire est un déclic (...). Dans l'ensemble, le coach sait qu'on est de tout coeur avec lui. Après, je pense que cette accolade avec Mathieu sur le but résume l'ambiance autour du coach et le ressenti qu'on a pour lui". De son côté, Jessy Moulin estime qu'il faut tout simplement "mettre des oeillères" et faire abstractions des rumeurs autour de Ghislain Printant. Le portier, habituelle doublure de Stéphane Ruffier, est toutefois conscient qu'il va y avoir des "changements". "On travaille, on sait qu'il y a des changements, on fait notre travail et on reste professionnel".

Debuchy : "Il a vécu et vit des moments difficiles"

Unique buteur du match face à Nîmes, Mathieu Debuchy a pris le soin d'aller embrasser sur le front son entraîneur après l'ouverture du score. Un geste symbolique et logique pour le latéral droit expérimenté. "Oui, c'était important. On est ensemble dans le même bateau. Il a vécu et vit des moments difficiles, ce n'est pas évident pour lui, pour nous. Pour moi c'était logique d'aller le voir. Si cette victoire n'intervient pas trop tard pour lui ? Je ne sais pas, en tout cas il a abordé ce match de façon très professionnelle, comme d'habitude. il nous a mis un plan de jeu et on voit que ce soir ça a fonctionné". Toutefois, cette victoire ne devrait pas permettre à Ghislain Printant de conserver sa place, au vue des rumeurs insistantes avec Claude Puel...