ASSE - Ole Selnaes, l'autre recrue hivernale des Verts


Ole Selnaes est encore apparu très à l'aise à Montpellier vendredi.
ASSE - Ole Selnaes, l'autre recrue hivernale des Verts

Au même titre que les renforts arrivés au dernier mercato, tels que Debuchy, Subotic, Beric ou M'Vila, avec qui il fait la paire depuis plusieurs mois, Ole Selnaes peut être cité au rang des joueurs qui ont permis à St-Etienne de se refaire une santé sur la 2e moitié de saison. Après deux années mitigées, l’international norvégien affiche enfin la régularité qu’il lui manquait pour franchir un palier chez les Verts.

Il passe autant de temps en zone mixte que dans la surface adverse. Peu reconnu pour son adresse devant le but, Ole Selnaes n’est pas non plus du genre à s’étendre devant la presse. Les journalistes, qui l’ont encore vu passer devant eux sans un mot dans les couloirs de la Mosson vendredi soir, manquent sûrement un bon client, qui a par exemple lancé le fameux chant "cha-la-la-la-la-la-la, oh Saint-Etienne" que l’on entend encore dans le vestiaire forézien après chaque victoire. Ces temps-ci, il résonne sans discontinuer et le milieu de terrain norvégien en est également responsable pour ce qu’il produit sur le terrain.

Des treize matchs sans défaite que vient d’enchaîner l’ASSE, un seul ne peut être crédité au bilan de Selnaes, qui a raté la réception de Troyes la semaine dernière pour cause de suspension. Il a joué les douze autres (7 victoires pour 5 nuls), presque tous en tant que titulaire (il est entré en fin de match contre Caen le 27 janvier pour une victoire 2-1), et en a profité pour monter en régime. "Ce n’est pas le match de ce soir (vendredi) qui me fait dire qu’il monte en puissance", observait froidement Jean-Louis Gasset après la victoire (0-1) à Montpellier. "Il est dans la continuité de ses derniers matchs", abondait Rémy Cabella quelques minutes plus tard. "Ça me régale de jouer avec des joueurs comme lui, qui sentent le football, qui sont techniquement à l’aise et je suis vraiment content qu’il soit revenu à son meilleur niveau."

M’Vila : "il suffit de s’observer..."

Arrivé à l’ASSE en janvier 2016, le natif de Trondheim a mis du temps à justifier les espoirs que les dirigeants Stéphanois avaient placés en lui en le recrutant pour plus de 3 M€, après l’avoir vu crever l’écran lors d’un match d’Europa League entre les Verts et Rosenborg, son club formateur. À la suite d’une première saison complète mitigée sous les ordres de Christophe Galtier (26 apparitions en championnat), il avait bien démarré l’exercice 2017-2018, mais le turnover instauré à son poste par Oscar Garcia l’a rapidement inhibé. "En début de saison, il y avait un peu plus de rotation. Quand il joue un match, puis passe les deux suivants sur le banc, il manque de rythme. Là, il est meilleur simplement parce qu’il joue tous les week-ends", nous explique l’un de ses proches. "Quand il joue beaucoup de matchs, il est à son meilleur niveau..."

Désormais, Jean-Louis Gasset peut s’appuyer sur un élément au mental regonflé à bloc et dont les performances n’ont plus rien à voir avec celles de la première partie de saison. Un nouveau joueur, en quelque sorte, dont l’ascension a été accélérée par l’apport de Yann M’Vila, avec qui il forme une séduisante paire de milieux défensifs dans le 4-2-3-1 des Verts. "Yann lui a permis d’élever son niveau de jeu", acquiesce Cabella. "Les deux sont complémentaires, mais Ole n’est pas seulement dans le combat, il a aussi de la technique, un pied gauche qui fait des différences par la passe..." M’Vila, sur qui les projecteurs sont braqués depuis son arrivée dans le Forez, ne manque d’ailleurs pas de saluer les qualités de son compère. "On ne se parle pas beaucoup en dehors, mais sur le terrain, c’est le langage du football ! Il suffit de s’observer...", confie l’international français.

"On ne l’a jamais vu aussi fort qu’aujourd’hui"

"C’est un très grand joueur et on a réussi à s’entendre dès les premiers matchs. On se parle sur le terrain, on s’observe beaucoup aussi : quand je monte, il couvre et vice-versa", poursuit M'Vila. "Est-ce que je lui donne des conseils ? Non, il n’en a pas besoin ! C’est un très grand joueur et il est assez intelligent pour comprendre le jeu." Malgré tout, Jean-Louis Gasset reste persuadé de l’apport d’un joueur aussi doué pour le jeune norvégien (23 ans). "Dans les matchs un peu plus techniques, Selnaes est en train de progresser au contact de M’Vila." Tant et si bien que l’ancienne pépite du RBK apparaît aujourd’hui à son meilleur niveau. "Il était peut-être plus facile à Rosenborg, mais la Ligue 1 est d’un niveau bien supérieur", remarque-t-on dans son entourage pour en arriver à un constat logique : "on ne l’a jamais vu aussi fort qu’aujourd’hui."


Saint-Etienne

Ole Selnæs

ASSE Selnaes Cabella Gasset M'Vila Videos Foot