ASSE - Renard ouvre la porte à Saint-Etienne !

Commentaire(s)
ASSE - Renard ouvre la porte à Saint-Etienne !
Hervé Renard fera-t-il son retour en L1 cet été ? MERCATO

Récent vainqueur de la CAN avec la Côte d'Ivoire, Hervé Renard n'est pas certain de poursuivre son aventure à la tête des Éléphants. Évoqué depuis quelques jours, voire quelques semaines, un challenge à Saint-Etienne ne serait pas pour lui déplaire...

Sous quels cieux évoluera Hervé Renard la saison prochaine ? Cette question devrait grandement agiter l'actualité footballistique de ces prochaines semaines, notamment dans l'Hexagone, où l'actuel sélectionneur de la Côte d'Ivoire est annoncé partout. À tord ou à raison. Suite à sa courte aventure à Sochaux, qu'il n'avait pu maintenir parmi l'élite en fin de saison dernière, le technicien de 46 ans était entré en contact avec l'Olympique Lyonnais, avant qu'Hubert Fournier ne lui soit finalement préféré pour prendre la tête des Gones.

Moins d'un an plus tard, son nom circule à nouveau dans les médias français, plus précisément au moment d'évoquer les éventuelles successions de René Girard, à Lille, mais aussi et surtout de Christophe Galtier, à Saint-Etienne. D'après les informations de Canal Plus, l'entraîneur des Verts devrait mettre les voiles cet été, avant, peut-être, d'aller remplacer Marcelo Bielsa à Marseille, l'argentin étant lui aussi sur le départ. Invité sur le plateau du Canal Football Club, ce dimanche soir, Hervé Renard n'a pas apporté de réelle révélation dans ce dossier, mais n'a clairement pas fermé la porte à une éventuelle arrivée dans le Forez. Bien au contraire.

"C'est toujours délicat de parler de ça, a-t-il déclaré. J'ai vécu toute mon enfance avec le maillot vert. Ce serait bien pour moi, mais Christophe Galtier a un contrat. Pour l'instant, il est là et depuis cinq ans, il fait un travail remarquable", a souligné le dernier vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations avec les Éléphants de la Côte d'Ivoire. Une fédération avec laquelle il est encore engagé. "J'ai un contrat d'un an et demi encore. On verra ce qu'il va se passer dans les deux ou trois prochains mois. S'il y a quelque chose de très positif qui arrive et que le président veut bien me laisser partir... J'ai envie de prouver que je peux entraîner une belle équipe en Europe."

Commentaire(s)