ASSE - Rosenborg "n'a rien à perdre"


Après quatre victoires consécutives, toutes compétitions confondues, l'ASSE affronte Rosenborg, jeudi, en Ligue Europa
ASSE - Rosenborg 'n'a rien à perdre'

Ce jeudi soir (21h05), l'AS Saint-Etienne entame sa campagne européenne par la réception de Rosenborg à Geoffroy-Guichard lors de la première journée de la phase de poules de la Ligue Europa. Tombés dans un groupe dense avec la Lazio Rome et Dniepropetrovsk, les Verts devront rapidement présents pour éviter de revivre la déception de la saison passée (sans victoire, l'ASSE avait été éliminée à l'issue de la phase de poules).

Sauf que se présente face à eux une formation norvégienne en pleine confiance. A sept journées de la fin de la saison, Rosenborg se balade, en effet, en tête du championnat avec onze points d'avance. Mais pour l'entraîneur, Kare Ingebrigtsen, le rendez-vous dans le Forez sera d'un tout autre acabit. "On est en forme. Mais on sait aussi que jouer contre une équipe française, ce n'est pas pareil que jouer contre équipe norvégienne, a-t-il confié, ce lundi, sur France Bleu Saint-Etienne Loire. Les joueurs sont meilleurs. Ce sera une tache très difficile. Le plus dur c'était d'intégrer la phase de poule. On est un groupe jeune et c'est une vraie chance de jouer en Coupe d'Europe. On a rien à perdre et on espère pouvoir embêter cette équipe de Saint-Étienne".

"Le petit club qui dérange les autres équipes"

Pour cela, Rosenborg a envoyé des émissaires observer les deux derniers matchs des Verts. L'occasion de remarquer la qualité du collectif stéphanois. "Tous les joueurs seront dangereux, a ajouté Kare Ingebrigsten. Ce qui importe ce ne sont pas les individualités, c'est l'équipe. Alors faire ressortir un ou deux joueurs ça ne nous amènera rien de bon. On viendra pour jouer notre jeu et on verra bien comment ca se passe. La pression est sur Saint-Étienne : ils sont meilleurs que nous et tout le monde dit que Saint-Étienne gagnera ce match. Donc on n'a rien à perdre !"

D'autant plus que la composition du groupe fait de Rosenborg le petit poucet. Pas de quoi en faire un complexe d'infériorité. "Je pense que Saint-Étienne est au même niveau que la Lazio. Dniepro est le favori par rapport à ce qu'ils ont fait la saison passée en atteignant la finale. Et ensuite donc, Saint-Etienne et la Lazio sont d'un niveau équivalent. Donc nous, on espère être le petit club qui dérange les autres équipes". Christophe Galtier et ses hommes ont donc tout intérêt à se méfier.

Ligue Europa