Facebook Twitter Google+

ASSE - Un actionnaire du club menace l'ASSE !

L'associé de Roland Romeyer, Adao Carvalho, réclame son dû et menace l'ASSE.
ASSE - Un actionnaire du club menace l'ASSE !

En litige avec Roland Romeyer, son associé dans une société détenant près de la moitié de l'AS St-Etienne, Adao Carvalho sera jugé aujourd'hui pour recel d'abus de biens sociaux et tentative de blanchiment. En parallèle, il souhaite se séparer de ses parts et n'hésite pas à menacer indirectement le club forézien s'il n'obtient pas son dû.

Depuis l’arrivée d’Oscar Garcia l’été dernier, l’ASSE est en plein renouveau sur le plan sportif. Mais en coulisses, une affaire traine en longueur depuis des années : celle du litige qui oppose Roland Romeyer à Adao Carvalho. Les deux hommes se sont associés en 2004 en créant la société Croissance Foot, qui détient 44% des parts de l’ASSE. Mais depuis 2014 et le début des ennuis de Carvalho avec la justice (il a été condamné en juin 2014 à trois ans de prison, dont un avec sursis, 200 000 € d’amende et une interdiction de gérer, diriger ou administrer une entreprise pour des faits d’abus de biens sociaux, travail dissimulé et recours au marchandage dans des sociétés de BTP), Romeyer tente de lui racheter ses parts, saisies l’année dernière par l'Agence de gestion et de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (AGRASC).

« Le parquet estime que l’argent que j’ai investi dans le club a servi pour le blanchiment de capitaux issus de fraudes à l’URSSAF », explique Carvalho dans les colonnes de L’Equipe. « Or, je n’ai jamais été condamné pour ce motif et d’après Me Buffart, mon conseil, je ne peux pas être jugé deux fois pour la même affaire. » Celle-ci sera pourtant étudiée par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, ce jeudi. Concernant la saisie de ses parts, l’homme d’affaires de 55 ans a fait appel et une décision sera rendue la semaine prochaine.

Carvalho veut vendre ses parts pour 10 M€

Loin d’être opposé à l’idée de céder ses parts, il compte bien les vendre. Mais pas au prix proposé par son associé. Le mois dernier, le journal Le Parisien nous apprenait que Romeyer lui avait proposé 1,25 M€. Carvalho fixe un montant bien plus élevé : « elles (les parts) m’ont coûté 1 418 000 € au total. Romeyer sait qu’elles valent 10 M€ aujourd’hui. C’est aussi pour ça qu’il veut se les approprier », explique-t-il.

Et s’il ne trouve pas d’accord avec le président du directoire de l’ASSE, Carvalho n’hésitera pas à demander directement de l’argent au club. « L’article 4 du pacte d’associés, signé le 24 février 2005 avec Romeyer prévoyait que le compte courant ne serait pas rémunéré jusqu’au 1er janvier 2009. Depuis, chaque partie peut demander son remboursement. C’est ce que je réclame (…) Si cette dette n’est pas honorée, je porterai plainte devant le tribunal de commerce pour que Croissance Foot soit mise en cessation de paiement. Et si c’est le cas, l’ASSE se retrouvera en difficulté », menace-t-il. « Le club me doit cet argent. D’ailleurs, je ne sais pas à quoi il a servi. »

ASSE Romeyer Adao Carvalho

Publié par ,

Saint-Etienne

Dernier match - L1 - 17/11 19h00 Lille 3-1 Saint-Etienne

Prochain match - L1 - 24/11 20h45 Saint-Etienne - Strasbourg