Ballon d'Or - Les grands absents de la liste

Commentaire(s)
Ballon d'Or - Les grands absents de la liste
Luis Suarez ne figure pas parmi les 30 finalistes. BALLON D'OR 2019

Au lendemain de la nomination des 30 finalistes pour l'obtention du Ballon d'Or 2019, notre rédaction a tenté d'énumérer les grands absents de la liste. On en a retenu quinze.

LES GRANDS ABSENTS DE LA LISTE DU BALLON D'OR

  • Luka Modric (Real Madrid/CRO) : c'est la première fois dans l'histoire du Ballon d'Or qu'un lauréat ne fait pas partie des candidats à sa propre succession l'année suivante. Logique, au vu de ses difficultés à maintenir son niveau en 2019.
  • Neymar (PSG/BRE) : encore absent des grands rendez-vous en début d'année en club, mais aussi en sélection avec un forfait pour la Copa America, il est absent de la liste pour la première fois depuis 2010.
  • Olivier Giroud (Chelsea/FRA) : il a échoué au pied de la liste, à la 31e position ! Buteur en finale de l'Europa League et toujours aussi décisif avec les Bleus, il paie son statut de joker de luxe chez les Blues.
  • Andrew Robertson (Liverpool/ECO) : l'absence du latéral gauche de Liverpool, champion d'Europe avec les Reds, est l'une des plus surprenantes, d'autant qu'il est l'un si ce n'est le meilleur au Monde à son poste.
  • Philippe Coutinho (FC Barcelone et Bayern/BRE) : pas de surprise pour le milieu Auriverde, qui n'a pas su s'imposer au Barça avant de tenter de se relancer au Bayern cet été.
  • Harry Kane (Tottenham/ANG) : dans le top 10 lors des deux dernières éditions, l'attaquant anglais a connu une année 2019 en pente douce, incapable de marquer à partir des quarts de finale de la C1 et buteur à seulement 9 reprises en Premier League depuis janvier.
  • Hakim Ziyech (Ajax/MAR) : Tadic, De Jong, De Ligt et Van de Beek ont été retenus, mais pas le magnifique gaucher marocain, lui aussi déterminant dans le parcours réalisé la saison dernière par l'Ajax, sorti en demi-finale de la LDC par Tottenham.
  • Sergio Ramos (Real Madrid/ESP) : sixième en 2017 et souvent cité parmi les meilleurs défenseurs de la planète ces dernières années, il n'a pas su empêcher la déliquescence du Real Madrid la saison dernière.
  • Thiago Silva (PSG/BRE) : un autre défenseur d'envergure absent de cette liste, malgré une régularité certaine au plus haut niveau. Le nouvel échec du PSG en Ligue des Champions lui coûte probablement sa place.
  • Nicolas Pépé (Lille et Arsenal/CIV) : deuxième meilleur buteur de L1 la saison dernière, il aurait pu être l'une des surprises de cette liste des 30, mais son début de saison contrasté avec Arsenal (1 buts et 2 passes en 9 matchs de Premier League) ne joue pas en sa faveur.
  • David Silva (Man City/ESP) : son importance au sein du système de Pep Guardiola aurait pu lui permettre de se glisser parmi les 30. Joueur de classe, il ne jouit pas de la même médiatisation que ses coéquipiers De Bruyne, Sterling, Agüero, Bernardo Silva et Mahrez, qui sont eux dans la liste.
  • Luis Suarez (FC Barcelone/URU) : nommé à six reprises parmi les finalistes dans sa carrière, il a manqué trop de rendez-vous importants cette année pour y figurer en 2019.
  • Edinson Cavani (PSG/URU) : la Céleste ne comptera aucun représentant cette année, puisque Cavani, 22e en 2018, n'est pas là non plus. Ses blessures à répétition l'ont empêché de redevenir la terreur des gardiens de buts.
  • Gareth Bale (Real Madrid/PDG) : sans surprise, le gallois n'en fait pas partie. Décevant la saison dernière, c'est même un miracle s'il est encore un joueur du Real Madrid, lui qui avait failli être vendu en Chine cet été.
  • Angel Di Maria (PSG/ARG) : il est depuis plusieurs années le joueur offensif Parisien le plus régulier, en particulier dans les grands matchs. Il marche sur l'eau sur ce début de saison (7 buts et 2 passes en 13 matchs), mais cela n'a pas suffi.