Barça - La presse espagnole sans pitié pour Samuel Umtiti

Commentaire(s)
Barça - La presse espagnole sans pitié pour Samuel Umtiti
Umtiti devrait rapidement retourner sur le banc de touche... 30E JOURNéE LIGA

En perdition face à Villarreal, où il retrouvait ponctuellement une place de titulaire, Samuel Umtiti concentre les critiques de la presse ibérique ce mercredi.

S'il avait pu accumuler un peu de confiance durant la trêve internationale, où il a joué l'intégralité des deux matchs des Bleus contre la Moldavie (4-1) et l'Islande (4-0), Samuel Umtiti a tout perdu hier soir. Titularisé en charnière centrale au côté de Clément Lenglet, en l'absence de Gerard Piqué, le défenseur tricolore a sombré sur la pelouse de Villarreal, où le FC Barcelone a dû marquer pas moins de quatre buts, dont deux dans le temps additionnel, pour éviter la défaite (4-4). La défense catalane a affiché des carences inhabituelles et l'international français en est désigné comme le principal responsable.

Dès l'entame, Umtiti a failli coûter l'ouverture du score en offrant une passe à l'adversaire en position de dernier défenseur (8ème). Aligné à un poste inhabituel d'axe droit, le gaucher a souvent eu du mal à se placer : beaucoup trop loin de l'action menant au premier but de Villarreal (23ème), il a mal couvert Lenglet pour éviter le second (50ème). Pas impliqué sur la troisième réalisation (62ème), même si son placement était là encore très approximatif, il a laissé Bacca lui filer sous le nez pour aller clore le festival offensif du sous-marin jaune (80ème).

La thèse d'un départ se renforce

Si le journal Sport tente de le préserver en soulignant qu'il "a du mal à retrouver son niveau après sa blessure" et son positionnement à droite qui "lui a encore rendu la tâche plus difficile", El Mundo Deportivo est moins clément : "de retour dans le onze pour un match qui demandait de la rigueur, il n'en a jamais eue. Il a pris trop de risques avec le ballon et a eu une attitude étrangement passive sur de nombreuses occasions de Villarreal." La Vanguardia lui attribue la note de 3/10 et un commentaire non moins acide : "Umtiti a montré son manque de rythme sur chaque course (...) Il est apparu extrêmement lent et a été un danger continu pour son équipe, avec des pertes de balle dangereuses et un placement catastrophique. Le responsable du naufrage défensif."

A trois jours d'un choc contre le dauphin de l'Atlético Madrid, qui pourrait permettre au Barça de s'envoler vers le titre (huit points séparent les deux équipes), difficile d'imaginer Umtiti rester dans le XI d'Ernesto Valverde, qui choisira probablement de reconduire une paire Lenglet-Piqué souvent irréprochable ces derniers mois. "S’il veut redevenir titulaire, il a mesuré le chemin qui lui reste à faire", poursuivent nos confrères du Mundo Deportivo. Même la presse madrilène s'y met et Marca ne manque pas de rappeler qu'Umtiti, pourtant prolongé l'été dernier avec une clause libératoire de 500 M€, fait partie des joueurs dont le club culé pourrait se séparer à l'issue de la saison. L'ancien Lyonnais traverse incontestablement sa période la plus délicate depuis son arrivée au Barça à l'été 2016.