à la une
Mardi 7 Juillet

Barça - Le cas Antoine Griezmann continue de faire jaser

Commentaire(s)
Barça - Le cas Antoine Griezmann continue de faire jaser
La situation d'Antoine Griezmann se dégrade semaine après semaine.

Antoine Griezmann n'a eu droit qu'à quelques secondes de temps de jeu hier soir contre son ancien club, l'Atlético. Quique Setién se défend d'avoir fait une croix sur le Français, mais sa gestion a de quoi interroger...

Il n'avait plus connu ça depuis quatre ans. Antoine Griezmann, remplaçant contre l'Atlético hier (2-2), comme face au Celta Vigo trois jours auparavant, a enchaîné deux matchs de Liga sur le banc pour la première fois depuis la fin de saison 2015-2016. Entré en jeu pour les dix dernières minutes le week-end dernier, il a cette fois été lancé à l'entrée dans le temps additionnel, à la place d'Arturo Vidal. Assez pour toucher 6 ballons et disputer 4 duels, mais trop peu pour éviter de susciter de nouvelles interrogations sur son utilisation par Quique Setién.

"Ce n'est pas normal pour un joueur de son niveau de rentrer en jeu aussi tard, c'est dur", a concédé l'entraîneur catalan. "Mais ceux qui étaient sur le terrain étaient bons. Je ne m'excuserai pas auprès de lui, mais je lui parlerai." Déjà en froid avec le reste du vestiaire, Quique Setién a-t-il les clefs pour remettre son attaquant sur les bons rails ? Diego Simeone, son ancien mentor à Madrid, trouverait sûrement les mots justes, mais n'a pas voulu évoquer le sujet hier. "Sans commentaire", a-t-il rétorqué aux journalistes l'interrogeant sur le cas Griezmann.

Au-delà de maintenir le tricolore dans le bain jusqu'au terme de la saison, programmée le 19 juillet, il s'agira d'éviter l'accident industriel pour un joueur qui, rappelons-le, a coûté 120 millions d'euros au Barça l'été dernier. A 29 ans, le champion du monde pourrait juger qu'une saison de plus en Catalogne serait une perte de temps, et ses dirigeants une perte d'argent. La question de son avenir, que le joueur a toujours balayée ces dernières semaines, ne devrait plus tarder à revenir agiter les coulisses du Nou Camp.