à la une
Lundi 10 Aout

Barça - Les confessions d'Andrés Iniesta sur la profonde dépression qui l'a touché en 2009

Commentaire(s)
Barça - Les confessions d'Andrés Iniesta sur la profonde dépression qui l'a touché en 2009
Andrés Iniesta, ici sous les couleurs de l'Espagne.

Dans un documentaire diffusé jeudi soir sur Rakuten TV, Andrés Iniesta (35 ans) a révélé qu'il avait connu plusieurs épisodes de dépression au cours de sa carrière, notamment après l'obtention de la Ligue des Champions avec le Barça en 2009. L'international espagnol a été particulièrement touché par la mort de son ami, Dani Jarque.

En 2009, alors âgé de 25 ans, Andrés Iniesta est à nouveau sur le toit de l'Europe après avoir remporté la Ligue des Champions pour la deuxième fois de sa carrière avec le Barça. Une euphorie qui sera de très courte durée. Quelques semaines après ce nouveau sacre, le milieu de terrain des Blaugrana va perdre l'un de ses meilleurs amis, Dani Jarque, défenseur de l'Espanyol Barcelone décédé début août à l'âge de 26 ans après un accident cardiaque.

"Je voyais tout en noir"

Un drame qui va précipiter la descente aux enfers du natif de Fuentealbilla. "Quand j'ai appris la nouvelle, j'ai eu l'impression de recevoir un coup de poing, un coup très puissant qui m'a mis K.-O. et m'a fait tomber bien bas, je n'étais vraiment pas bien", a-t-il révélé, et de poursuivre : "Les jours passaient et je me rendais compte que ma situation ne s'améliorait pas, je ne me sentais pas bien, je n'étais pas moi-même. Tout était sombre, je voyais tout en noir".

Dans ce documentaire, Andrés Iniesta a confessé qu'il a même demandé, un soir, à ses parents s'il pouvait dormir avec eux, preuve d'une détresse et d'un mal-être immenses. "Quand votre fils de 25 ans vient vous voir à minuit et vous dit qu'il veut dormir avec ses parents, il ne peut pas bien aller. Il m'a dit 'Je ne suis pas bien', je lui ai demandé ce qui n'allait pas et il m'a répondu 'Je ne sais pas, je ne me sens pas bien'", a rappelé son père Jose Antonio.

L'aide déterminante d'une psychologue et de Pep Guardiola

"À un moment, je me suis même dit que cela serait mieux qu'il arrête le football", a-t-il souligné. Pour sortir la tête de l'eau et remonter la pente, Andrés Iniesta a alors consulté une psychologue nommée Inma Puig, qui a souligné le rôle déterminant de Pep Guardiola, alors entraîneur du Barca, pour aider son joueur à s'extirper de sa dépression. "Je me rappelle qu'il disait toujours que le plus important était Andrés l'homme, pas le joueur", a confessé la psychologue.

Finalement, l'ancien Blaugrana a réussi à sortir peu à peu de cette période sombre pour poursuivre sa carrière sur un train d'enfer. En effet, l'année suivante, Andrés Iniesta remportera la Coupe du Monde 2010 avec l'Espagne, avant d'enchaîner avec l'Euro 2012 et la Coupe des Confédérations 2013. En club, aussi, la moisson s'avéra belle avec six autres titres de champion d'Espagne (9 au total), deux nouvelles Ligues des Champions et trois Coupes du Monde des clubs.