à la une

Barça - Quand Getafe a cru s'offrir Lionel Messi et Pep Guardiola...

Lionel Messi et Pep Guardiola, en 2011.
Lionel Messi et Pep Guardiola, en 2011. MERCATO

Le président de Getafe, Angel Torres, assure qu'il était à deux doigts de faire venir Lionel Messi et Pep Guardiola, avant que les deux hommes n'emmènent le FC Barcelone sur le toit de l'Europe à la fin des années 2000.

Lionel Messi, 32 ans, fait partie de ces joueurs rares, qui plus est au niveau qui est le sien, à n'avoir jamais quitté son club formateur. Ce ne serait pas le cas si Frank Rijkaard, son entraîneur au Barça à l'époque, n'avait pas refusé de le laisser partir en prêt à Getafe. Le président du club de la banlieue madrilène, Angel Torres, raconte dans une interview à Marca qu'il avait failli faire venir en prêt le jeune gaucher argentin (18 ans), peu après ses premiers pas en professionnel.

"Lors de la première ou deuxième année de Messi, c'était presque fait pour qu'il vienne à Getafe en prêt", explique Torres, qui assure qu'un accord avait été trouvé avec son homologue barcelonais Joan Laporta. "Au final, Rijkaard n'a pas accepté et nous avons été laissés pour compte." Il faut dire que dès ses débuts sous le maillot blaugrana, la Pulga avait déjà donné la preuve de son immense talent sur des actions géniales, comme celle menant à un but d'anthologie inscrit lors de la saison 2006-2007 contre... Getafe.

À le croire, Angel Torres avait le nez creux pour flairer les bons coups et quelques années plus tard, en 2008, c'est Pep Guardiola qu'il a tenté de faire venir dans le sud de la capitale. "Un jour, lors d'un tirage au sort en Suisse, j'étais avec Txiki (Begiristain, directeur sportif du Barça à l'époque, ndlr) et l'idée était que Laudrup (alors entraîneur de Getafe, ndlr) entraînerait Barcelone et que nous prendrions comme remplaçant Guardiola, car Laporta au début n'était pas du tout convaincu de signer Pep." Guardiola, qui dirigeait alors la réserve du FC Barcelone, a finalement été promu entraîneur numéro un pour succéder à Rijkaard. Et comme Messi, rester en Catalogne lui a plutôt bien réussi...