à la une

Barça - Son entente avec Messi, son acclimatation, la pression médiatique... Antoine Griezmann lâche ses vérités

Griezmann sort du silence
Griezmann sort du silence

Antoine Griezmann a pris la parole, ce lundi, au micro de la Movistar. L'attaquant français a évoqué tous les sujets, dont sa relation avec Lionel Messi.

Désireux de mettre fin aux nombreuses rumeurs à son sujets, que ce soit concernant ses malheurs au Barça, ses envies de départ ou les volontés des Catalans de le vendre, Antoine Griezmann a pris la parole au micro de la Movistar. Le Français de 29 ans a profité de ce long entretien pour mettre un terme aux différents bruits de couloir, agacé d'être constamment mis sous pression.

"Je ne voulais pas parler, hormis sur le terrain. Mais je crois que c’est l’heure de mettre les choses à leur place. Ça fait longtemps que je supporte des choses, des commentaires et ça suffit" explique Griezmann. Le Français a ensuite évoqué son arrivée ratée au Barça en 2018, qui a finalement été concrétisée l'année suivante. "Léo Messi m'a dit qu'il était déçu que je ne sois pas venu en 2018 car il avait en plus fait des commentaires publiques. Ensuite, il m'a expliqué qu'il était content de me voir à Barcelone. (...) Il m'a dit qu'il était à "mort" avec moi".

Avant de parler de sa situation actuelle, Griezmann est aussi revenu sur les différents entraîneurs qu'il a côtoyé au Camp Nou, notamment Valverde et Setien. "Valverde m'a demandé de jouer à gauche et d'aller dans l'espace, parfois de prendre l'intérieur, pour libérer l'espace et le couloir de Jordi Alba. C'est lui qui m'a donné l'opportunité de venir ici. J'ai beaucoup de respect pour lui. J'ai ressenti sa confiance. Avec Setién, j'ai appris dans les sorties de balle. Nous avions une relation normale".

"J'ai dit à Leo que je parlerai à la presse pour clarifier les choses"

Vient sans doute le plus gros sujet des rumeurs : son entente avec Lionel Messi. Grizou l'assure, sa relation avec La Pulga est bonne et il l'aurait même mis au courant de sa prise de parole. "J'ai dit à Leo que je parlerais (à la presse), même si je n'aime pas ça, pour clarifier les choses. J'ai besoin d'un peu d'aide de tout le monde, des fans, du club. Celle de mes coéquipiers, je l'ai déjà. Les fans, les médias eux sont plus difficiles. Dans le vestiaire, tout est super. Qu'ils me laissent tranquille, on travaille. Avec l'entraîneur (Koeman), nous sommes en confiance. Ça ne s'arrête jamais. Quand je ne parle pas, on me demande de parler. Il y a toujours quelque chose à commenter. On ne me laisse jamais tranquille. Si quelque chose ne va pas, comme avec Leo, c'est que je veux partir, ou qu'on va me vendre en janvier. Tous les matins il y a quelque chose".

Grâce à cette prise de parole, l'ancien de l'Atlético espère désormais avoir un peu de calme. "C'est difficile depuis deux ans. Mais il y a beaucoup de matchs à jouer et je pense que nous avons le niveau pour gagner des choses importantes. Nous devons réagir et c'est à mon tour de montrer que je suis prêt à jouer pour ce club. Je vais très bien ici à Barcelone. Les joueurs m'ont très bien accueilli. Je veux aider l'équipe. Ils m'ont fait confiance pour que je signe et maintenant je veux rendre cette confiance en aidant l'équipe à gagner. Il n'y a aucun problème avec personne. Je vais vraiment bien et je vous demande juste de me laisser un peu au calme". Les messages sont passés !