Barrages L2/L1 - Ni inquiété ni convaincant, Toulouse valide son maintien (analyse)


A défaut de séduire, Sanogo et les siens ont assuré l'essentiel
Barrages L2/L1 - Ni inquiété ni convaincant, Toulouse valide son maintien (analyse)

Au terme d'une rencontre aussi ennuyeuse sur le terrain que triste dans les tribunes, Toulouse s'est imposé sur le fil face à Ajaccio (1-0) pour valider son maintien en Ligue 1, dimanche soir au Stadium.

Barrages L2/L1 - Match retour
Toulouse FC - AC Ajaccio : 1-0 (0-0)
But : Durmaz (88e)

LE FAIT DU MATCH

La cassure entre le TFC et son public. Dimanche soir, il n'y vraiment pas eu grand chose à signaler dans le jeu, hormis une barre transversale de Sainati à vingt minutes du terme, et le but tardif de Durmaz. Alors forcément, les relations glaciales entre les Violets et leurs supporters ont marqué les esprits. A cause d'une ambiance semblable à celle d'un huis clos, mais également de chants peu flatteurs entendus dans les travées du Stadium, à l'image d'un "On se fait ch..." lancé avant la mi-temps. Au coup de sifflet final, le maintien était acquis pour Debève et ses hommes, mais l'atmosphère n'avait rien de festive. Avec plusieurs joueurs - dont Imbula - pris en grippe, il était grand temps que la saison se termine. Paradoxalement, les joueurs de l'ACA avaient presque meilleure mine à l'issue de la rencontre...

LE BUT

1-0 (88e) : Sur un corner rapidement joué par Jean, Durmaz se retrouve en bonne position à droite de la surface. Le Suédois se met facilement sur son pied gauche et fusille Mandanda à bout portant.

L'HOMME DU MATCH

Très difficile de ressortir un homme de cette rencontre tant le niveau a été faible et les fautes techniques nombreuses. Sur son côté droit, Somalia a toutefois eu le mérite d'être actif, surtout en première mi-temps, et de tenter d'apporter le danger. Gradel, de son côté, a essayé de se comporter en leader offensif en se rendant disponible et en provoquant, mais a également beaucoup raté. Entré en deuxième mi-temps, Durmaz a finalement été plus en vue que tous ses partenaires, et a offert la victoire à son équipe.

LES CONSEQUENCES

Malgré une ambiance très, très particulière, Toulouse se maintien en Ligue 1 et c'est bien l'essentiel pour les Violets, après une saison très pénible. Mais la fissure entre le public et le club risque de laisser des traces pour la suite, et nul doute que de nombreux changements sont attendus et à prévoir. Désormais, le TFC va devoir gérer la période des transferts, en tentant peut-être de conserver des éléments comme Gradel.

Ajaccio, de son côté, retourne à la case départ. Mais la formation corse, bien consciente d'avoir manqué son match aller, se montrait globalement satisfaite à l'issue de cette manche retour. Olivier Pantaloni et ses troupes regretteront certainement longtemps les événements survenus face au Havre.

Ligue 1

Toulouse

Ajaccio

TFC Ajaccio Barrages L2/L1