Barrages - Le président havrais et une députée évacués, Orsoni démissionne de la LFP


Dimanche soir, les joueurs ont terminé la rencontre à 9 contre 9.
Barrages - Le président havrais et une députée évacués, Orsoni démissionne de la LFP

Les polémiques n'en finissent plus à la suite du 2e tour de barrage de Ligue 2, entre l'AC Ajaccio et le Havre. Après les événements qui ont animé le week-end sur l'Île de Beauté, l'annulation du match vendredi soir et le report à dimanche, où les locaux se sont finalement imposés dans un climat très tendu, les accusations mutuelles sont nombreuses et la gestion de la Ligue de Football professionnelle est pointée du doigt. Alors que le club havrais se dit lésé, Paris Normandie et France 3 Normandie révèlent que le président du Hac, Vincent Volpe, ainsi que la député Agnès Firmin Le Bodo ont été pris à partie dans la tribune, et ont dû aller se réfugier dans les vestiaires, victimes d'insultes, de crachats et de jets de projectiles. Le président aurait même reçu un coup de pied dans le dos. De son côté, l'élue a affirmé avoir entendu des insultes racistes envers les joueurs havrais.

Dans ce contexte, le vice-président de l'AC Ajaccio, Alain Orsoni a démissionné du conseil d'administration de la LFP. Dans sa lettre de démission, relayée par L'Équipe, celui-ci s'est dit victime d'un "lynchage médiatique mais aussi d'une suspicion permanente relative à ce fameux contexte corse si profondément et si injustement ancré dans les esprits." S'il a salué la décision de l'instance de maintenir le match dans des conditions similaires à la normale (à domicile et avec le public corse), il a regretté les nombreux commentaires qu'elle a suscités : "La LFP a parfaitement respecté la règle en maintenant le match de playoff malgré les pressions de toutes sortes, et les réactions, avant même vérifications, les incidents soi-disant très graves alors que comparativement ils étaient bénins." L'ancien président de l'ACA s'en est également pris à l'arbitre la rencontre, qu'il accuse d'avoir mené : "une opération en service commandé avec pour but de tout faire pour pénaliser son club." Citant notamment le penalty havrais ou l'expulsion de son entraîneur Olivier Pantaloni, pourtant de retour sur la pelouse au moment de la séance des tirs aux buts. Ajaccio reçoit Toulouse mercredi soir (20h45), pour l'épilogue de ces barrages et tous les projecteurs seront braqués vers la Corse.

Ligue 2

Ajaccio

Le Havre

Olivier Pantaloni

Le Havre Ajaccio Barrages L2 Volpe Orsonni Playoffs 2