Bayern Munich - Arsène Wenger passe en pole position !

Commentaire(s)
Bayern Munich - Arsène Wenger passe en pole position !
Arsène Wenger pour succéder à Niko Kovac ? MERCATO

Arsène Wenger fait désormais figure de favori pour prendre la succession de Niko Kovac sur le banc du Bayern Munich, sans entraîneur depuis le week-end dernier.

Près d'un an et demi après son départ d'Arsenal, Arsène Wenger pourrait revenir sur le devant de la scène dans les prochaines heures. L'expérimenté technicien français (70 ans) semble désormais en pole position pour succéder à Niko Kovac, remercié dimanche soir par le Bayern Munich. D'après les informations de Sport Bild, le récent refus de Ralf Rangnick (61 ans/libre), qui fait suite à celui de Thomas Tuchel (46 ans/PSG), fait de Wenger l'option la plus crédible pour devenir le nouvel entraîneur des champions d'Allemagne.

Interrogé hier sur cette rumeur, qui commençait à peine à parcourir les coursives du club bavarois, Wenger a avoué une certaine nostalgie de son passé d'entraîneur, à Monaco et Arsenal notamment. "Entraîner, c'est toute ma vie", a-t-il déclaré à BeIN Sports. "Tous les entraîneurs vous diront la même chose, l'intensité manque. Il y a des choses qui manquent plus que d'autres, comme jouer et gagner des matchs, préparer son équipe, développer des joueurs, partager des émotions... J'ai entraîné à 33 ans et je suis resté coach jusqu'à 69 ans, sans interruption au top niveau. Cela fait 36 ans."

Un temps cité pour intégrer l'organigramme du PSG, puis pour obtenir un poste à la FIFA, Wenger apparaît ouvert à une nouvelle aventure sur un banc après cette grosse année sabbatique. "Mais si ça me manque, c'était plutôt positif d'avoir un an loin de cette pression. Les gens disent que je suis plus relax et c'est vrai !" Wenger acceptera-t-il de troquer cette décontraction régénérante pour adopter la rigueur allemande ? Réponse dans les prochaines heures. En attendant, c'est l'intérimaire Hans Flik qui dirigera Lewandowski et ses coéquipiers, ce mercredi soir face à l'Olympiakos (4e journée de Champions League) et probablement samedi dans le choc contre Dortmund (11e journée de Bundesliga).