Beijing Guoan - Bruno Genesio savoure et égratigne ses anciens joueurs

Commentaire(s)
Beijing Guoan - Bruno Genesio savoure et égratigne ses anciens joueurs
Bruno Genesio estime travailler avec des joueurs plus concernés en Chine.

Entraîneur du Beijing Guoan, en Chine, depuis l'été dernier, Bruno Genesio "ne regrette pas d'avoir fait ce grand saut", comme il l'explique dans des propos rapportés ce vendredi par L'Equipe. Ses hommes, actuels 3es du classement de Chinese Super League (CSL), sont encore à la lutte pour le titre et une qualification en Ligue des Champions. "L'attente est énorme", assure le technicien français (53 ans), déjà en fin de contrat au mois de décembre.

En passe de remplir ses objectifs, à savoir "faire progresser l'équipe et aller, au minimum, chercher une place en C1", Genesio considère avoir déjà beaucoup appris de son périple de l'autre côté de la planète. "J'apprends beaucoup sur moi-même, une autre culture et philosophie de vie. Les codes sont différents. Il y a plus d'humilité, une énergie positive", explique-t-il. L'ancien entraîneur lyonnais va plus loin en sous-entendant que les joueurs chinois sont plus impliqués que leurs homologues français. "Le travail d'un entraîneur est intéressant, différent d'en France, avec des joueurs qui s'investissent au maximum en permanence." Les joueurs de l'OL, le seul autre club connu par Genesio dans sa carrière, peuvent se sentir visés...