C3 - PSG - Benfica : Les réactions

Commentaire(s)
C3 - PSG - Benfica : Les réactions
Paris n'a pu s'imposer
Retrouvez les différentes réactions suite au huitième de finale retour de l'Europa League entre le Paris Saint-Germain et le Benfica Lisbonne.

Apoula Edel, gardien du PSG : «On est déçus et énervés. C'est difficile de se faire éliminer comme ça, mais il faut vite se remettre au boulot et se reconcentrer sur le match important qui nous attend dimanche (à Marseille). Ce soir, il nous a juste manqué la chance, comme sur cette action de Guillaume (Hoarau) en fin de match. Le mois de mars est difficile, mais on est en train de relever la tête dans le jeu et dans l'état d'esprit. Sur le but, le mec (Gaitan) est intelligent, il fait semblant de centrer, j'anticipe et il frappe au premier poteau. C'est dommage pour l'équipe. Parfois, tu passes à côté, c'est mon poste qui veut ça. Ce sont des moments où il faut être costaud

Clément Chantôme, milieu du PSG : «On est forcément très déçus d'être éliminés. Si on regarde le match, on a dominé, Benfica n'a rien montré, mais on ne marque pas. C'est toujours la même chose ces derniers temps, quand on n'est pas efficace, on se met en danger, il faut savoir être plus tueur. Notre problème offensif est là, c'est le seul souci de cette année, car dans le jeu, on est présents et c'est rassurant. (sur le but encaissé) On ne peut pas en vouloir à Edel, c'est le foot, d'autant qu'on a eu des occasions pour marquer et gagner ce match

Sylvain Armand, défenseur du PSG : « On s’était dit que si on se faisait sortir, alors il fallait qu’on le fasse la tête haute. De ce coté la, sur ce qu’on a montré, c’est satisfaisant. Il va falloir aller à Marseille avec cet état d’esprit la. Ce soir On a retrouvé un PSG conquérant ».

Claude Makélélé, milieu du PSG : « On a manqué de réalisme. On a fait ce qu’il fallait, mais on n’a pas mis le ballon au fond, on méritait mieux et c’est bien dommage car il y avait de la place. On y a cru, on est revenu à la marque. Avec plus de fraicheur, on aurait pu être plus lucides. A l’aller, les gars ont fait du bon boulot, il fallait finir. Y a un bon état d’esprit qui est revenu et il va falloir se concentrer sur les compétitions restantes ».

Nenê, milieu du PSG : «On a fait un gros match, mais à ce niveau-là, le manque d'efficacité ne pardonne pas. On ne peut pas rater autant d'occasions. C'est dommage car on était soudés, beaucoup plus que face à Montpellier (2-2) par exemple, on avait fait le boulot, mais il a manqué la réussite dans le dernier geste

Guillaume Hoarau, attaquant du PSG : «On voulait faire le travail chez nous, ça n'a pas été le cas. C'est dommage, on laisse une compétition avec beaucoup de regrets. Des embrouilles, il y en a tout le temps. On a dit ce qu'on avait à se dire. C'est vrai que moi, je m'étais un peu emporté, mais à aucun moment je n'en ai voulu à un partenaire. Sur le terrain, on s'embrouille, c'est normal. Aujourd'hui, nous, on est passés à autre chose. Et tout ce qui se passe autour ne nous intéresse pas, on est habitués

Christophe Jallet, milieu du PSG : «Il y a de la déception et de la frustration, car on avait la place de faire mieux. On aurait aimé aller en quarts, c'est toujours dommage de faire autant d'efforts pour s'arrêter là. Maintenant, il faut chercher des points positifs : on a été à la hauteur de l'événement et on gardera peut-être encore un peu de jus pour les deux compétitions qui nous restent. Face à Montpellier, on s'est effondrés après le premier but encaissé, là on a rebondi après cette petite claque. On est déçus, mais pas abattus. On ira à Marseille en conquérants pour aller chercher un résultat. On l'a fait à l'aller, pourquoi pas au retour ?»