Caen - Mercadal veut conserver cette implication pour les dernières journées

Commentaire(s)
Caen - Mercadal veut conserver cette implication pour les dernières journées
Mercadal a vu un groupe impliqué et motivé à Nice. 33E JOURNéE L1

Le Stade Malherbe de Caen s'accroche à la Ligue 1. A Nice, lors de la 33e journée de championnat, les Caennais ont décroché un précieux succès (0-1), juste avant d'affronter leurs deux concurrents directs dans la lutte pour le maintien, Dijon et Guingamp. Dans le Sud, les Malherbistes ont souffert mais leur implication leur a permis d'obtenir un bon résultat. "On a conscience que tout n'est pas parfait. Mais on a vu des garçons qui ont envie et qui sont impliqués dans la survie du club. On joue désormais Dijon et Guingamp, des équipes contre qui on bataille. On a maintenant la possibilité de passer devant Dijon si on gagne. À nous de montrer qu'on est capable de le faire", a déclaré Fabien Mercadal.

Malgré des tensions au sein du club ou parfois avec les supporters, l'entraîneur caennais veut surmonter ces difficultés pour enchaîner face à Dijon. "Il faut profiter de cette victoire. Et appliquer la même recette, tenter avec ceux qui nous aiment et avec qui on s'est aussi accroché, nos supporters, d'inverser une tendance. C'est la famille du Stade Malherbe. Cette semaine il s'est passé des choses (mise à l'écart de Claudio Beauvue) qui se passent toujours dans les clubs. Mais comme on est en difficulté, on focalise plus l'attention des médias. On n'a pas fait de loft. On n'exclut personne", a-t-il expliqué, avant d'enchaîner : "S'il faut qu'il y ait des accrochages comme ça toutes les semaines pour gagner, on gérera. Mais on a vu que le groupe était impliqué et motivé. Les grandes choses commencent toujours dans la difficulté. On a pris beaucoup de coups, mais on n'a jamais été K.-O. Cette victoire n'est pas un hold-up. On avait envisagé ce scénario-là. Cela avait plus été le cas à Monaco."

Commentaire(s)