à la une
Mardi 27 Octobre

CDF - Cherki a conquis l'Ouest, les Gones se sont fait peur mais se qualifient (résumé et notes Nantes-OL)

Commentaire(s)
CDF - Cherki a conquis l'Ouest, les Gones se sont fait peur mais se qualifient (résumé et notes Nantes-OL)
Cherki a montré la voie aux Gones. 16ES CDF

Grâce à une performance exceptionnelle de Rayan Cherki, l'Olympique Lyonnais a décroché sa qualification à Nantes (3-4) mais s'est fait très peur en fin de rencontre.

Coupe de France - 16èmes de finale

Nantes
3 - 41 - 3 Lyon
R. Emond 16'
I. Louza 83'
M. Simon 87'
1' M. Cherki
9' M. Cherki
37' M. Terrier
69' M. Dembélé

En septembre dernier, lorsque Nantes était venu s'imposer au Groupama Stadium (0-1) en championnat, le contenu de la rencontre avait été globalement décevant. Ce samedi soir, les supporters présents à la Beaujoire ont assisté à un véritable spectacle offensif entre Lyonnais et Nantais ! Et pour cause, il ne fallait pas être en retard pour assister au début du show Rayan Cherki. Auteur de son premier but en professionnel lors du tour précédent face à Bourg-Péronnas, le jeune attaquant rhodanien a illuminé ce match du haut de ses 16 ans. Après dix minutes de jeu, Cherki avait touché trois ballons, dont deux ont terminé au fond des cages gardées par Alban Lafont.

Après seulement 55 secondes de jeu, le numéro 8 lyonnais a dégainé une première fois. Servi dans le couloir gauche, Cornet s'est appuyé sur Terrier, qui a transmis à Dembélé. Après être entré dans la surface, l'ancien du Celtic a manqué sa frappe mais son ballon écrasé s'est transformé en passe décisive pour Cherki. Ce dernier a devancé la sortie de Lafont et a conclu dans le but vide pour ouvrir le score (0-1, 1e) ! Quelques minutes plus tard, Bertrand Traoré a profité d'une perte de balle de Charles Traoré pour servir en retrait Cherki. Au coeur de la surface de réparation, le jeune Gone a été chirurgical et a glissé, avec le plat du pied, le ballon entre les jambes du gardien pour doubler la mise (2-0, 9e) !

Après avoir montré son talent à la finition, Cherki s'est illustré à la dernière passe. Depuis sa moitié de terrain, il a parfaitement lancé Terrier en profondeur, dans le dos de la défense nantaise. Mis sur orbite par son coéquipier et ensuite plus rapide que Traoré, l'ancien lillois a ajusté Lafont d'un plat du pied efficace pour redonner un break d'avance aux Gones (1-3, 37e). En effet, entre temps, les Canaris ont eu un sursaut d'orgueil et ne se sont pas avoués vaincus malgré les deux buts rapides de Cherki. Après avoir fait tourner la tête de Tete sur le côté gauche, Simon a centré fort au premier poteau. Plus prompt que Tousart, Renaud Emond, titulaire pour la première fois, tout comme Cherki, a jailli devant le milieu rhodanien et a placé une tête smashée sur laquelle Lopes n'a rien pu faire (1-2, 16e). A la pause, le score était donc de 3 buts à 1 en faveur de l'OL et Terrier aurait même pu comptabiliser deux buts mais celui-ci a trouvé le poteau après un excellent service de Dembélé (8e).

L'OL joue avec le feu

Après la pause, les Gones ont subi le réveil des Canaris. Les Jaune-Et-Vert ont exercé un pressing intense et haut qui a considérablement perturbé les joueurs de Rudi Garcia. Gênés dans leurs relances, ils ont rapidement rendu le cuir à leurs adversaires mais ont su faire le dos rond. L'entraîneur de l'OL a alors décidé de densifier son milieu en lançant Mendes à la place de Traoré, très remuant durant cette rencontre (61e). Juste avant son remplacement, l'international burkinabé a d'ailleurs créé la différence après avoir profité d'une mauvaise transmission latérale de Touré. L'ailier lyonnais a décalé Cherki sur la droite de la surface. Le double buteur du soir a alors armé et frappé mais sa tentative, légèrement trop croisée, est venue raser le poteau de Lafont (60e).

Plus discret depuis l'entame de la seconde mi-temps, Cherki est réapparu et a de nouveau brillé. Sur le côté droit de la défense nantaise, Basila a trop tardé à ressortir le ballon et se l'est fait subtiliser par l'attaquant lyonnais. Celui-ci a pénétré dans la surface et a obtenu un penalty après avoir subi une charge dans le dos de Basila qui tentait de revenir. Cherki a décidé de le laisser au tireur attitré, Moussa Dembélé, mais ce dernier a été mis en échec par Lafont, parti du bon côté (68e). L'avant centre français n'a pas eu le temps de ressassé cet échec puisque quelques secondes plus tard, lancé en profondeur par Cherki, il a déposé Lafont et a parfaitement croisé son tir dans un angle fermé pour inscrire le quatrième but lyonnais (1-4, 69e) !

On pensait alors l'OL à l'abris mais les Gones ont préféré se faire peur ! En fin de rencontre, le virevoltant Moses a déposé Andersen avant de remiser sur Louza en retrait. A bout portant, le jeune nantais n'a pas tremblé et a fusillé Lopes (2-4, 83e). Dès lors, les Lyonnais se sont retrouvés acculés dans leurs 16 mètres. Lopes a dû s'employer face Limbombe (85e) avant d'être battu une troisième fois dans la foulée. Sur un excellent centre de Limbombe, Simon, oublié au deuxième poteau, a placé sa tête. Sa reprise a été déviée par Andersen qui a involontairement aidé le ballon à franchir la ligne de but pour permettre à Nantes de revenir à un but (3-4, 86e) ! Lafont a ensuite maintenu l'espoir en réalisant une parade décisive face à Gouiri (90e+2). Mais en face, son homologue lyonnais s'est montré héroïque dans les derniers instants, à l'image de sa claquette sur une frappe de Louza dans les dernières secondes (90e+7) ! Malgré de grosses sueurs froides, l'OL se qualifie pour les huitièmes de finale grâce à un match tonitruant de Cherki qui célébrait sa première titularisation.