CDF - L'OM humilié par Andrézieux, Monaco et Reims assurent, Rennes au bout du suspense

Commentaire(s)
CDF - L'OM humilié par Andrézieux, Monaco et Reims assurent, Rennes au bout du suspense
L'OM sort de la Coupe de France par la petite porte. OM RENNES ASM STADE DE REIMS 32ES CDF

Quatre trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France se tenaient ce dimanche en tout début d'après-midi. À Saint-Etienne, l'Olympique de Marseille a été humilié par la formation de National 2 de l'ASF Andrézieux-Bouthéon (2-0). Monaco, vainqueur au Canet-en-Roussillon (0-1), et le Stade de Reims, tombeur du Racing Club de Lens (2-0), seront au rendez-vous des seizièmes de finale.

Quel exploit retentissant pour l'ASF Andrézieux ! Auteur d'un match très solide, le club forézien a logiquement sorti un très - très - pâle Olympique de Marseille, qui en est désormais à sept matches de rang toutes compétitions confondues sans succès. Après une énorme occasion de Desmartin brillamment sauvée par Steve Mandanda, l'ASF prenait logiquement l'avantage, sur un corner, sur une tête rageuse de Ngwabije, plus prompt que le dernier rempart marseillais et un Duje Caleta-Car battu (1-0, 17ème). Sonnés, les Phocéens ne parvenaient pas à réagir et frisaient la correctionnelle quelques minutes plus tard, sur un face-à-face perdu par Vacheron devant Mandanda.

Après le repos, l'Olympique de Marseille, renforcé par l'entrée en jeu de Kevin Strootman, passait la vitesse supérieure. Mais, malgré une énorme domination territoriale et la maîtrise de cuir, les joueurs de Ligue 1 ne réussissaient pas à se montrer dangereux. Deux petites occasions étaient à signaler, pour Valère Germain. Problème, à deux reprises, l'avant-centre olympien manquait d'efficacité et d'adresse et butait sur le portier ligérien. Finalement, l'ASF doublait la mise sur un contre supersonique, terminé par une volée de Milla, formé à l'ASSE (2-0, 81ème). Le Chaudron pouvait exploser et savourer l'exploit des Foréziens ! De son côté, l'OM est humilié et plonge encore un peu plus dans la crise.

Sans forcer son talent mais sans convaincre, l'AS Monaco a assuré l'essentiel en validant sa qualification pour les 16èmes face à la formation de National 3 du Canet-en-Roussillon (0-1). L'unique réalisation de la partie a été inscrite par Moussa Sylla, opportuniste en tout début de rencontre (2ème). Devant au score et en supériorité numérique dès la 17ème minute de jeu après l'expulsion de Lopy, le club asémiste a ensuite géré son avantage sans trembler. Dans le même temps, le Stade de Reims a logiquement dominé le RC Lens à domicile (2-0), avec des buts signés Rémi Oudin (32ème) et Mathieu Cafaro (36ème, sur penalty).

Enfin, au Roazhon Park, le match de la Bretagne opposant le Stade Rennais FC au Stade Brestois 29 (Ligue 2) est allé jusqu'au bout du suspense et de la fatidique séance des penalties. Menés au score sur un doublé inscrit par l'inévitable Gaëtan Charbonnier (24ème, 39ème), les Rouge-et-Noir de Julien Stéphan sont parvenus à renverser la vapeur. D'abord en réduisant la marque peu avant la pause par l'intermédiaire d'Adrien Hunou (41ème). Puis en recollant très vite au retour des vestiaires grâce à une frappe limpide d'Ismaïla Sarr (46ème). Les deux formations se sont ensuite neutralisées lors de la fin du temps réglementaire et au cours des deux prolongations. Au petit jeu de la loterie, le SRFC a alors pu compter sur un bon Tomas Koubek pour rallier les 16èmes.

LES RÉSULTATS DES MATCHES DE 14h15

  • Stade Rennais FC (L1) - Stade Brestois 29 (L2) : 2-2, 5 t.a.b. à 4
  • Canet-en-Roussillon (N3) - AS Monaco (L1) : 0-1
  • ASF Andrézieux-Bouthéon (N2) - Olympique de Marseille (L1) : 2-0
  • Stade de Reims (L1) - Racing Club de Lens (L2) : 2-0
Commentaire(s)