à la une

CDF - Le coach de Linas-Monthléry a vécu une soirée de rêve grâce au PSG

L'équipe de Linas-Montlhéry a passé une belle soirée
L'équipe de Linas-Montlhéry a passé une belle soirée 32ES CDF

Pour Stéphane Cabrelli, l'entraîneur de Linas-Montlhéry, l'affiche face au PSG hier soir (défaite 6-0) était très spéciale. Fidèle supporter du PSG depuis une vingtaine d'année, le technicien n'a pas caché sa joie de rencontrer, de très près, ses idoles : "Je me suis même pris à chanter des chansons du CUP sur le banc (les ultras du PSG, nldr). En tant que fanatique du PSG, c'était extraordinaire". Pour revenir sur la rencontre, le coach du club de l'Essonne aurait aimé en prendre cinq maximum. "Je n'avais pas tablé sur un score en particulier mais ne pas en prendre plus de cinq aurait été sympa, comme de rentrer à la mi-temps à 1-1. Il y a un petit regret avec le penalty et une situation juste avant où l'on a manqué un peu de simplicité. J'ai dit à mes joueurs que j'étais fier et content d'eux car malgré les débats déséquilibrés, on a proposé certaines choses et je pense que le match n'a pas été désagréable à regarder". Selon lui, la fête a été belle, notamment avec l'absence de blessures côté Paris. "Il ne fallait pas blesser de Parisiens, c'est important pour eux, et ça l'était de toute façon pour nous aussi. C'était avant tout une fête, on a essayé de faire une bonne prestation".

S'il avoue avoir été déçu de ne pas rencontrer Neymar, Mbappé ou Icardi, Cabrelli reste heureux d'avoir pu croiser la route d'Edinson Cavani. "On était un peu déçus au début, on aurait aimé avoir toutes les stars contre nous mais cela aurait été une boucherie (rires). On est déjà ravis d'avoir joué contre Cavani, joueur emblématique du club et une belle personne. (...) À la fin, j'ai souhaité et je nous suis souhaité (il est supporter du PSG ndlr) un beau parcours européen". Contrairement à l'Olympique de Marseille, le PSG a tenu à laisser sa part de recette au club de banlieue parisienne. "Je n'en attendais pas moins du PSG, ils ont une belle image" a confié Mickael Bertansetti, le président du club. Après la rencontre, les Parisiens ont également invité leurs adversaires à venir dans le vestiaire pour échanger les maillots et discuter. Cerise sur le gâteau, le PSG a invité le club à venir au Parc des Princes lors d'un match contre Dijon en février. "C'est gentil, on remercie Nasser al-Khelaifi pour ce beau geste" a conclu le coach.