à la une
Mardi 20 Octobre

CDF - Le Paris Saint-Germain surclasse Linas-Montlhéry (analyse et notes)

Commentaire(s)
CDF - Le Paris Saint-Germain surclasse Linas-Montlhéry (analyse et notes)
Cavani a inscrit un doublé. 32ES FINALE CDF

En déplacement dans l'Essonne pour affronter Linas-Montlhéry en 32es de finale de la Coupe de France, le Paris Saint-Germain s'est qualifié sans problème (0-6) face au club de Régionale 1.

Coupe de France - 32èmes de finale

Linas-Montlhery
0 - 60 - 2 Paris
30' A. Aouchiche
40' E. Cavani
60' E. Cavani
63' Pablo Sarabia
68' Pablo Sarabia
87' M. Choupo-Moting

LE FAIT DU MATCH

Une punition en soixante secondes. Très appliqué depuis le début de rencontre, Colin Dagba se fait surprendre par une passe adverse. Il se fait alors devancer par Cissé qu'il accroche et offre ainsi un penalty à Kounaté pour l'égalisation. Toutefois, l'attaquant de Linas est mis en échec par Rico qui part du bon côté et réalise la parade. La déception est grande pour le club amateur mais elle ne s'arrête pas là. Moins d'une minute plus tard, Cavani crucifie Lutumba en doublant la mise à la suite d'un contre éclair (voir ci-dessous).

LES BUTS

0-1 (30e) : Aouchiche trouve la faille ! Dagba se porte vers l'attaque dans son couloir gauche. Aux abords de la surface de réparation, il sollicite le une-deux avec Herrera avant de servir Aouchiche dans l'axe. Le jeune parisien feinte la frappe pour éliminer son vis à vis avant de conclure du gauche.

0-2 (41e) : Cavani double la mise ! Alors que les joueurs de Linas sont aux avant-postes, Paris récupère le ballon. D'un long ballon, Cavani est alerté sur le côté gauche. Il lance Draxler en profondeur, lequel lui remet le ballon en retrait, à l'entrée de la surface. El Matador ouvre son pied gauche et transperce Lutumba.

0-3 (60e) : Cavani s'offre un doublé ! Plein axe, Draxler transperce le rideau adverse avant de décaler Cavani sur sa gauche. L'avant-centre parisien est repris par le tacle de Tsota qui ne parvient pas à dégager le ballon. Draxler surgit et le récupère avant de resservir Cavani devant le but. L'Uruguayen ouvre son pied droit et s'offre un doublé à bout portant.

0-4 (63e) : Sarabia participe à la fête ! Sarabia transmet le cuir à Cavani. Celui-ci fixe Tsota et temporise avant de redonner le ballon à Sarabia. L'Espagnol reprend du gauche et place sa frappe sous la barre, hors de portée de Lutumba.

0-5 (69e) : Doublé également pour Sarabia ! Dans l'axe, l'Espagnol cherche à transmettre à Cavani. Sa passe est contrée par un défenseur mais le ballon lui revient dans les pieds. Il déclenche alors une frappe sèche des 18 mètres qui termine au fond, près du poteau droit.

0-6 (87e) : Choupo-Moting pour le sixième ! Après un numéro de Draxler dans la surface, Sarabia est décalé. Le tir de l'Espagnol est arrêté par Lutumba mais le portier relâche le ballon. En renard, Choupo-Moting se jette et inscrit un nouveau but parisien.

L'HOMME DU MATCH

E.Cavani (PSG). Bien que l'adversité n'était pas celle d'une formation de Ligue 1 ou de Ligue des Champions, l'attaquant uruguayen, en l'absence de Neymar, Icardi et Mbappé, a profité de sa titularisation pour retrouver de la confiance. Après s'être heurté à un très bon gardien, il a finalement trouvé la faille à deux reprises pour porter son compteur de buts avec le PSG à 198.

LES NOTES

LM : Lutumba (6) - Tchabo (4), Tsota (5), Diallo (4), Kouassi (4) - Gbohouo (5), Roca (6), Duval (6) - Kanouté (4), Leno (5), I.Cissé (5).

PSG : Rico (7) - Dagba (6,5), Kehrer (7), Kouassi (6), Kurzawa (5,5) - Herrera (5,5), Paredes (6) - Sarabia (8), Aouchiche (7), Draxler (8) - Cavani (8)

LES CONSEQUENCES

Sans Mbappé, Neymar, Icardi, Thiago Silva, Kimpembe et Diallo, le Paris Saint-germain a livré un match sérieux et appliqué face à un adversaire évoluant 5 divisions plus bas. D'entrée de match, les Parisiens ont pris le monopole du ballon et l'ont fait tourner patiemment, tandis que leur adversaire attendait des possibilités de contres. La logique est respectée et le PSG débute parfaitement son marathon. Linas-Montlhéry peut regretter le penalty manqué lorsque le score n'était que d'un but à zéro. Toutefois, la marche était trop haute et la fatigue a gagné les joueurs amateurs lors de la deuxième période. Ils vont désormais retrouver leur quotidien en Régionale 1, où ils occupent la première place de leur groupe.