CDF - Le Stade Rennais remporte la Coupe de France au bout de la nuit (résumé et notes Rennes - PSG)

Commentaire(s)
CDF - Le Stade Rennais remporte la Coupe de France au bout de la nuit (résumé et notes Rennes - PSG)
Le Stade Rennais l'a emporté aux tirs aux buts face au PSG. FINALE CDF

Au bout de la nuit, le Stade Rennais a remporté la Coupe de France aux tirs au but face au Paris Saint-Germain (2-2 a.p ; 6-5 t.a.b). Après avoir été menés de deux buts, les Rennais ont renversé la rencontre pour finalement s'imposer à la loterie des tir aux but.

Coupe de France - Finale
Stade Rennais - Paris Saint-Germain : 2-2 a.p, 6-5 t.a.b (1-2)
Buts : Dani Alves (13e), Neymar (21e) pour le PSG, Kimpembe c.s.c (40e), Mexer (66e)

Après la victoire de l'AS Saint-Etienne face au Toulouse FC en Gambardella (0-2) en lever de rideau, le tour des joueurs rennais et parisiens de fouler la pelouse du Stade de France est arrivé. Au coup d'envoi, le capitaine Thiago Silva est absent, pas remis de sa blessure, et Cavani débute sur le banc, à l'inverse de Neymar et Mbappé, bien présents sur la pelouse. Du côté des Bretons, le onze de gala est de sortie, de quoi offrir une belle finale. En début de rencontre, les Stadistes affichent un visage conquérant et exercent un pressing à deux sur les joueurs adverses. Néanmoins, Neymar est le premier à se mettre en évidence en passant devant son vis à vis sur un centre de Dagba, mais sa reprise rase le poteau (2e). Gênés par les deux lignes compactes du Stade Rennais, le PSG s'en remet à un coup de pied arrêté pour trouver la faille. Neymar botte un corner tendu vers l'entrée de la surface où Dani Alves se fend d'une volée limpide à la retombée du ballon. Sa frappe est lumineuse et ne laisse aucune chance à Koubek (13e, 0-1) !

Cette ouverture du score sonne les Rouge-Et-Noir qui étaient bien entrés dans leur finale et conséquemment, ces derniers font preuve de plus d'erreurs techniques et perdent des ballons dans des zones à risque. Ces erreurs se transforment en offrandes pour les joueurs du PSG et sur une passe mal ajustée de Ben Arfa, Dani Alves initie un contre. Plein axe, Di Maria hérite du ballon et transmet dans la course de Neymar grâce à une passe en profondeur entre les défenseurs rennais. En face à face contre Koubek, le Brésilien pique son ballon et fait déjà le break dans cette finale (21e, 0-2). Déjà dos au mur, les Rennais n'ont d'autre option que de réagir s'ils veulent soulever le trophée. Niang le comprend parfaitement et sonne la révolte rennaise. Sur un contrôle orienté de la poitrine, il élimine Marquinhos avant d'enchaîner sur une frappe enroulée qui s'écrase sur le poteau d'Areola (38e). Les Rennais s'installent dans la moitié de terrain parisienne en cette fin de première période. Décalé sur le couloir droit, Traoré met le ballon dans la boîte. En voulant intervenir, Kimpembe détourne dans son propre camp et relance les débats ! (40e, 1-2)

Rennes refait son retard

Reboostés par cette réduction du score avant la pause, les joueurs bretons débutent leur seconde mi-temps comme ils avaient commencé la première. Ils s'en remettent notamment à leurs opportunités de contre, à l'image de Bourigeaud qui après un long rush en solitaire, bute sur un Areola attentif (58e). En revanche, le gardien parisien ne peut rien quelques instants plus tard, lorsque Mexer, oublié par les défenseurs, s'élève et coupe de la tête un corner de Grenier au premier poteau (66e, 2-2) ! Les Rennais n'ont pas baissé les bras et sont récompensés par cette égalisation méritée au vu de leur entame de seconde période. Marco Verratti tente alors de remettre ses coéquipiers dans le bon sens en orientant le jeu. Les joueurs de la capitale insistent encore sur le côté droit et Mbappé trouve le petit filet extérieur de Koubek sur un centre de Dani Alves (72e). Les Parisiens poussent en fin de match mais les défenseurs adverses, galvanisés par le scénario du match, se dressent devant chaque offensive de Neymar et consorts. A égalité au terme du temps réglementaire, les deux équipes doivent passer par les prolongations (2-2).

Bien décidés à éviter la loterie des tirs au but, les hommes de Thomas Tuchel se ruent vers l'attaque mais touchent du bois. Après une percée dans l'axe, Neymar sert Mbappé devant le but de Koubek. Le Français met l'intérieur du pied mais le ballon termine sa course sur le poteau (99e). Le score n'évolue pas lors de la première moitié des prolongations. La deuxième mi-temps est bien plus décousue en raison de la fatigue et surtout des nombreuses fautes commises par les acteurs. D'ailleurs, alors qu'il ne reste que quelques minutes à jouer, Kylian Mbappé s'essuie les crampons sur le genou de Da Silva et est logiquement exclu (119e) ! L'arbitre de la rencontre siffle la fin des prolongations alors que les deux équipes sont toujours dos à dos : place à la séance de tirs au but pour décider du sort de cette finale de Coupe de France.

Le Stade Rennais, 48 ans plus tard

Comme lors de la rencontre, les joueurs ont visiblement envie de faire durer cette séance. Les cinq premiers tireurs de chaque équipe frappent remarquablement leurs pénalties. Comme ses coéquipiers avant lui, Sarr, sixième tireur rennais, ne tremble pas devant Areola. Contrairement à Nkunku qui s'élance pour égaliser à six partout mais envoie le ballon dans les tribunes du Stade de France. Après plus de quarante ans d'attente, le Stade Rennais remporte la troisième Coupe de France de son histoire après celles décrochées en 1965 et 1971. Le Paris Saint-Germain, quadruple vainqueur en titre, perd son premier match de Coupe de France depuis le 22 janvier 2014 et un 16ème de finale perdu face à Montpellier.

LES NOTES

Rennes : Koubek (5,5) - Traoré (6), Da Silva (6), Mexer (6,5), Bensebaini (6) - Bourigeaud (6), André (6,5), Grenier (6), Sarr (6,5) - Ben Arfa (6,5), Niang (6)

PSG : Areola (5,5) - Dagba (5,5), Marquinhos (6), Kimpembe (5,5), Bernat (6) - D. Alves (7,5), Verratti (7), Draxler (6) - Di Maria (6), Mbappé (4), Neymar (6,5)