CDM 2018 - L'Australie est éliminée face à un Pérou réaliste

Commentaire(s)
CDM 2018 - L'Australie est éliminée face à un Pérou réaliste
Le Pérou remporte son dernier match face à l'Australie. CDM 2018 AUSTRALIE PéROU PAOLO GUERRERO ANDRé CARILLO

Après avoir successivement embêté la France et le Danemark, l'Australie et son bloc très regroupé avaient encore une petite chance de qualification en cas de victoire et à condition que les Danois perdent face à la France, tout cela avec une différence supérieure à un but d'écart. En face, un Pérou séduisant mais déjà éliminé devait sauver l'honneur de ses 60 000 supporters présents en Russie. Dès le début du match, les deux équipes affichent un bloc très resserré, avec de nombreux joueurs au milieu de terrain. Ce sont les Australiens qui entrent le mieux dans la rencontre en se procurant la première occasion par Jedinak qui enlève trop sa frappe à la réception d'un centre de Leckie (5e). Ils ont ensuite des occasions par Rogic ou Juric, mais leurs frappes n'inquiètent pas Gallese.

Les Socceroos sont sévèrement punis juste après le quart d'heure de jeu. Paolo Guerrero temporise à la gauche de la surface et adresse une passe lobée lumineuse, dans un trou de souris laissé par les défenseurs australiens et André Carrillo reprend d'une magnifique demi-volée à l'entrée de la surface. Le Pérou ouvre le score sur sa première occasion (18e). Cette ouverture du score ne décourage pas les Australiens qui sont toujours les plus dangereux. Fidèles à leur système de jeu, ils ne laissent aucun espace aux joueurs de Ricardo Gareca et ne paniquent pas, remontant le ballon par un enchainement de passes dès le milieu de terrain. Ils se procurent deux belles occasions grâce à Rogic, qui s'essaie d'abord à la frappe (27e) avant de trouver Kruse dans la profondeur pour un centre récupéré in-extremis devant Leckie. En face les Péruviens peinent à pénétrer le bloc, malgré une ou deux opportunités. Cela ne les empêche pas de rentrer au vestiaire avec un but d'avance.

Au retour des vestiaires, les Péruviens tentent d'animer la rencontre mais sont imprécis dans leurs gestes ou leurs dernières passes. Ils vont pourtant parvenir à doubler la mise. Parti du milieu de terrain, Cueva atteint la surface de réparation, rentre dans l'axe et cherche maladroitement son capitaine Guerrero qui, à l'affût reprend la balle aux six mètres et double la mise (50e). L'Australie tente le tout pour le tout en faisant rentrer l'emblématique Tim Cahill qui manque de réduire la marque, reprenant le ballon en force sur un corner dévié dans la surface péruvienne. Les Australiens poussent, grâce à Arzani et Cahill mais sont maladroits et ont du mal à se trouver, ils mettent pourtant le Pérou sous pression. Oubliant leur tactique, ils finissent pas laisser de larges espaces aux Péruviens qui n'en profitent pas vraiment, si ce n'est par une frappe de Flores sur le poteau (80e). Les Sud-Américains gèrent la fin de match. Le Pérou s'impose, termine 3e, et remporte son premier match en Coupe du Monde depuis 1978. L'Australie est bonne dernière.

Coupe du Monde - Groupe C (3ème journée)
Australie - Pérou : 0-2 (0-1)
Buts : Carillo (18ème), Guerrero (50ème) pour le Pérou.