Facebook Twitter Google+

CDM 2018 - Le Portugal, un sérieux outsider pour le Mondial

Le Portugal, un outsider sérieux
CDM 2018 - Le Portugal, un sérieux outsider pour le Mondial

Avec 27 points possibles sur 30, le Portugal a conclu, en septembre dernier, une campagne de qualification pour le Mondial 2018 presque parfaite. Avec un seul échec lors du premier match contre la Suisse, les hommes de Fernando Santos ont enchainé 9 victoires pour se qualifier, lors de la dernière journée…

Un an et quatre mois après la finale de l’Euro 2016 remportée au Stade de France, le Portugal débute sa préparation pour la Coupe du Monde 2018. Les coéquipiers de Cristiano Ronaldo, absents du groupe pour le mois de novembre en raison, entre autre, de sa récente paternité, ont offert une prestation sérieuse face à l’Arabie Saoudite, une autre nation qualifiée en Russie. À cette occasion, Fernando Santos, le sélectionneur qui a rendu fier un peuple de 11 millions d’habitants, a décidé de reposer plusieurs cadres afin de voir à l’oeuvre plusieurs jeunes joueurs. Rodrigues, Guedes, Rony Lopes, Bruma, Sa, Ié… Les jeunes sont au pouvoir lors de ce mois de novembre pour démontrer leurs qualités et griller certains joueurs en manque de rythme, comme Renato Sanches, Cedric Soares, ou Adrien Silva.

Qu’importe, les Portugais ont sur rester très compétitifs à Viseu lors de la balade des Portugais contre les Saoudiens (3-0). Gonçalo Guedes, en pleine bourre avec Valence, a su gagner des points dans la tête du sélectionneur, avec un but et une passe décisive pour Manuel Fernandes. « C’était une super soirée pour moi. Les choses se sont bien passées, j’ai réussi à marquer un but. Marquer, c’est bien, cela donne de la confiance, mais il n’y a que le coach qui décide qui ira au Mondial. Nous, joueurs, il nous appartient de travailler au quotidien pour réussir à être en sélection et aller au Mondial. C’est l’un des mes objectifs individuels » explique l’attaquant prêté par le PSG, au micro de la RTP. La jeunesse, le Portugal peut compter sur ce facteur pour devenir un sérieux prétendant au titre en Russie, en juin prochain.

Les tauliers sont bien évidemment là, comme Rui Patricio, William Carvalho, Cristiano Ronaldo ou encore Pepe, mais les jeunes pousses souhaitent faire leur trou et possèdent de nombreuses qualités. Bernardo Silva (Manchester City), Bruma (Leipzig), Gelson Martins (Sporting Portugal), Guedes donc, ou encore Bruno Fernandes pourraient offrir des problèmes de riches à « l’ingénieur », Fernando Santos, maître dans la périodisation tactique. Ce mardi, contre les USA, une nouvelle chance sera accordée aux jeunes internationaux afin de monter ce qu’ils ont dans le ventre. Mais avant de miser sur la jeunesse, la rigueur et le travail infligés par le sélectionneur ne laissent pas insensible et ce dernier a créé une équipe « poil à gratter », très difficile à manoeuvrer à l’image d’un Euro 2016 marqué par une solidité défensive déconcertante.

Avec des joueurs de qualité en 2017, le « petit » pays européen a donc tout d’un grand avant de se déplacer en Russie. Évidemment, Cristiano Ronaldo aura son mot à dire. Le capitaine de la sélection portugaise, blessé au bout de 20 minutes contre la France en 2016, compte bien porter ses coéquipiers comme il le fait depuis presque 14 ans maintenant. Joueur le plus capé et meilleur buteur du pays, il pourra compter sur ses fidèles amis, Pepe et Ricardo Quaresma. Au milieu également, le Portugal possède des éléments indispensables comme William Carvalho. Âgé de 25 ans, le maître à jouer du Sporting Portugal est actuellement l’un des meilleurs milieux défensifs au Monde. Solide balle au pied, technique et juste dans la relance, le Lisboète, né en Angola, était proche d’un départ cet été. Mais, heureusement pour le Sporting et la sélection, il est finalement resté dans sa zone de confort chez les Vert-et-Blanc de quoi l’aider à briller en juin prochain.

Interrogé ce lundi en conférence de presse, Fernando Santos a évoqué ses futures difficultés pour choisir ses 23 pour le Mondial. « Ce sera très difficile de choisir les 23 joueurs pour la Russie. Mais ce sont des bons maux de têtes. Je pense que nous avons environ 40 joueurs capables de faire le voyage, 17 seront laissés de côté » explique-t-il avant d’évoquer les objectifs pour la CDM. « Avant l’Euro, nous avions dit que le Portugal n’était pas favori mais qu’il allait lutté jusqu’au bout pour le titre. Pour la Coupe du Monde, nous sommes engagés dans les mêmes objectifs. ». L’ambition est donc présente pour les Champions d’Europe en titre, qui devront bien sûr se confronter aux autres formations favorites pour la compétition. Parmi elles, nous retrouvons l’Allemagne, Championne du Monde en titre, le Brésil, l’Argentine, l’Espagne, la Belgique ou encore la France, triste finaliste du dernier Euro. Une concurrence pas évidente à maîtriser mais qui promet, à terme, de vivre une superbe Coupe du Monde aux spectateurs et téléspectateurs. Et cette effervescence autour des grosses sélections pourrait bien aider le Portugal, habitué à travailler dans l’ombre. Ce qui lui a plutôt réussi en 2016…

CDM 2018 Portugal

Publié par ,

Qualification Coupe du Monde

Portugal

Dernier match - Amical - 14/11 21h45 Portugal 1-1 Etats-Unis