CDM 2018 - Les notes détaillées des Bleus suite à Belgique-France


Les notes des Bleus selon la rédaction de MadeInFOOT.com.
CDM 2018 - Les notes détaillées des Bleus suite à Belgique-France

Ce mardi soir, l'équipe de France a arraché sa qualification pour la finale de la Coupe du Monde 2018 en disposant de la Belgique (1-0, résumé et notes). Solidaires et infranchissables, les Bleus se sont imposés grâce à une unique réalisation inscrite peu après le repos par Samuel Umtiti (51ème). La rédaction de MadeInFOOT a noté, sur 10, les Tricolores ayant joué l'équivalent d'une mi-temps ou plus. Voici, en détails, nos appréciations pour chacun d'entre-eux...


Hugo Lloris (8) : Le portier et capitaine des Bleus est "on fire" ! Infranchissable contre la Celeste avec un arrêt exceptionnel sur une tête de Martin Caceres, il a remis le couvert face aux Diables Rouges. Sa parade sur la reprise en pivot de Toby Alderweireld est magnifique (21ème). Sur le reste de ses interventions, il a été également irréprochable avec, notamment, un nouvel arrêt décisif, des poings, sur une tentative lointaine d'Axel Witsel en fin de partie (81ème).

Benjamin Pavard (5) : Match compliqué pour le jeune latéral droit de l'équipe de France. Dès l'entame de la partie, il a été très sollicité par un Eden Hazard chaud bouillant. Il a eu le mérite de ne jamais baisser la tête et s'est même bien repris au fil des minutes. Plutôt solide défensivement, il n'a que peu apporté sur le plan offensif mais est passé proche de son deuxième but du tournoi, sur un duel perdu face à Thibaut Courtois peu avant la pause (39ème).

Raphaël Varane (8) : Le vice-capitaine des Bleus a, encore, régné dans sa défense ! Impérial face aux Uruguayens en quarts, le numéro 4 des Tricolores a encore fait mieux face à la Belgique, réalisant un match tout simplement monstrueux, excusez du peu ! Vigilant face à Eden Hazard (10ème), il a sauvé les siens en détournant, de la tête, une frappe de ce même Hazard, qui prenait la direction de la lucarne (19ème). Ensuite, il a aimanté tous les ballons, remportant la quasi intégralité de ses duels, aériens ou au sol. Romelu Lukaku n'a pas vu le jour, c'est dire la prestation réalisée par l'axial du Real Madrid, qui affiche d'énormes progrès dans le domaine de la combativité depuis le début du tournoi.

Samuel Umtiti (6) : En difficulté face à l'Uruguay avec pas mal de déchet technique, le défenseur central des Bleus a mis du temps à rentrer dans son match. Le Blaugrana s’est fait une frayeur d’entrée sur un mauvais renvoi qui a bien failli finir en c.s.c. Moins serein que son compère de l'axe central, il s’est ensuite totalement troué sur un centre de De Bruyne, mal exploité par Lukaku (45ème +1). On ne sait pas ce qui s'est passé pendant les quinze minutes de repos mais "Big Sam" est apparu transfiguré après la pause. Il a eu le mérite d'inscrire l'unique but du match, en jaillissant parfaitement au premier poteau pour placer une tête gagnante (51ème) et s'est montré impeccable défensivement jusqu'au coup de sifflet final libérateur.

Lucas Hernandez (5) : Le latéral gauche des Bleus s'est montré solide défensivement, contenant les assauts répétés de Nacer Chadli, Kevin De Bruyne ou encore Romelu Lukaku, bien aidé par N'Golo Kanté et Blaise Matuidi. Plutôt habile pour commettre des fautes "tactiques", loin de la surface tricolore. Il a eu un peu plus de mal après l’entrée de Dries Mertens à l’heure de jeu. La vitesse de l’ailier du Napoli a fait des dégâts. Mais le Colchonero est vaillant et s'il a plié,il n'a jamais rompu. Offensivement, en revanche, le joueur de l'Atlético Madrid a connu un match sans, ratant la plupart de ses centres.

N'Golo Kanté (7) : Au four et au moulin, comme toujours ! Fidèle à lui-même, le récupérateur de Chelsea a jailli à plusieurs reprises pour contrecarrer les attaques belges. Très présent sur les deuxièmes ballons et encore impressionnant dans l'anticipation, il a livré un match plein. Petit bémol : il aurait pu, parfois, accélérer un peu plus le jeu.

Paul Pogba (7) : Le joueur de Manchester United a délivré une nouvelle prestation convaincante, celle d'un leader. Dans les duels, qu'ils soient offensifs ou défensifs, il a fait mal aux Belges, imprimant un gros impact physique pendant 96 minutes. D'un point de vue technique, "La Pioche" a régalé. Passes précises, feintes de corps, changement de direction, doubles accélérations : il a montré l'étendue de son immense talent.

Kylian Mbappé (6) : Auteur d'un bon début de match, avec une accélération dévastatrice dès les premières secondes, l'attaquant du Paris Saint-Germain était parti sur des bases énormes. À chaque prise de balle, les Belges semblaient apeurés et un gros murmure tombait des tribunes du Stade Krestovski. Il aurait pu être passeur décisif, à plusieurs reprises, mais Olivier Giroud (34ème) puis Benjamin Pavard (39ème) n'ont pas converti ses offrandes. En seconde mi-temps, il a eu beaucoup plus de mal à se montrer à son avantage, réalisant peu de différences. Émoussé, il a fait de très mauvais choix dans les ultimes minutes de la partie alors que la France aurait pu doubler la mise en contre.

Antoine Griezmann (6) : Passeur décisif et buteur au tour précédent, "Grizou" a livré un match plutôt satisfaisant face aux Belges. Mais on est en droit d'attendre plus de l'attaquant de l'Atlético Madrid. En première mi-temps, il a été difficile à trouver, ne touchant que peu de ballons. Lorsqu'il a été servi, il a souvent ralenti les actions et aurait pu, à plusieurs reprises, lâcher le cuir plus rapidement. Il a élevé son niveau de jeu en seconde période. D'abord en bottant parfaitement le corner qui entraîne l'ouverture du score (51ème), puis en pressant sans relâche les premiers relanceurs belges. Encore décisif, à défaut d'être bon.

Blaise Matuidi (7) : Absent sur suspension face à l'Uruguay, le milieu de terrain de la Juventus Turin a retrouvé sa place, à gauche, dans le 4-2-3-1 français. Remonté comme un coucou, l'ancien parisien a livré un match énorme face aux joueurs du plat pays, montant en puissance au fil des minutes. Sur le plan défensif, il a pris la mesure de ses adversaires directs et s'est montré, également, intéressant dans le domaine offensif en multipliant les appels et en offrant le plus possible des solutions à Giroud, Mbappé ou Griezmann. Sa puissante frappe décochée du gauche, malheureusement trop axiale, n'a pas trompé la vigilance de Courtois (18ème). Sonné à la suite d'un choc violent avec Eden Hazard, il a été remplacé par Corentin Tolisso (86ème).

Olivier Giroud (5) : Encore un match frustrant pour le numéro 9 des Bleus, toujours à la recherche de son premier but dans cette Coupe du Monde. Précieux dans les remises, présent dans le combat, il a pesé sur la défense belge mais a pêché dans le dernier geste. Il a notamment gâché une offrande de Mbappé, en reprenant le cuir d'une manière peu académique (34ème). Sur un autre caviar délivré par le Parisien, il a vu sa tentative, de près et du gauche, être contrée in extremis par un tacle salvateur de Moussa Dembélé (56ème). Très important défensivement après l'heure de jeu, il n'a pas hésité à redescendre très très bas pour aider ses coéquipiers, grattant plusieurs ballons chaud. Remplacé par Steven N’Zonzi (85ème).

Coupe du Monde

France

Equipe de France France CDM 2018