CDM 2018 - Les notes détaillées des Bleus suite à France-Croatie


Les notes des Bleus selon la rédaction de MadeInFOOT.com.
CDM 2018 - Les notes détaillées des Bleus suite à France-Croatie

Ce dimanche après-midi, l'équipe de France est entrée dans l'Histoire en accrochant au forceps sa deuxième étoile, en dominant la Croatie (4-2, résumé et notes) en finale de la Coupe du Monde 2018 en Russie. Malmenés mais réalistes au possible, les Bleus sont sur le toit du Monde. La rédaction de MadeInFOOT a noté, sur 10, les Tricolores ayant joué l'équivalent d'une mi-temps ou plus. Voici, en détails, nos appréciations pour chacun d'entre-eux...


Hugo Lloris (6) : Fantastique face à l'Uruguay puis la Belgique, le portier et capitaine des Bleus a connu une finale en demi-teinte. Il ne peut rien sur le but signé Ivan Perisic (28ème). Intéressant dans les relances et présent dans le domaine aérien, il s'est ensuite signalé avec une parade décisive devant Ante Rebic (47ème). Pressenti pour être élu meilleur gardien du tournoi, il a commis l’irréparable devant Mario Mandzukic et a relancé la Croatie avec une énorme boulette (69ème). Heureusement pour le portier des Spurs et des Tricolores, cette grossière erreur restera anecdotique.

Benjamin Pavard (5,5) : Finale très contrastée pour le jeune latéral droit de l’équipe de France. En première mi-temps, il a pris le bouillon sur son côté, souvent pris de vitesse par un Ivan Perisic remuant au possible. En grande difficulté pendant le premier acte, il a eu le mérite de rectifier le tir en seconde, se montrant beaucoup plus solide, bénéficiant de l'aide bienvenue de Kylian Mbappé puis Nabil Fekir.

Raphaël Varane (8) : Depuis les huitièmes de finale, il enchaîne les prestations de haut vol. Alors oui, les Bleus ont encaissé deux buts lors de cette finale, mais le défenseur central du Real Madrid a, une nouvelle fois, rendu une grosse grosse copie. Juste dans ses interventions, dont une décisive dès les premières minutes du match (4ème), il dégage une énorme assurance et s'est montré imprenable dans les airs. Au même titre qu'Hugo Lloris, le Madrilène aura réalisé une Coupe du Monde tout bonnement impressionnante.

Samuel Umtiti (6) : Match solide pour l'axial du FC Barcelone, qui a plutôt réalisé un bon premier quart d’heure de jeu, au plus fort de la pression croate. Solide dans l’impact physique, il a bien muselé Mario Mandzukic même s'il a affiché une certaine fébrilité sur les coups de pieds arrêtés. L'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais a également eu quelques imprécisions techniques aux conséquences fâcheuses, notamment sur le carton jaune reçu par N'Golo Kanté en début de rencontre. Impliqué malgré lui sur le deuxième but croate (69ème).

Lucas Hernandez (6,5) : Tout comme Benjamin Pavard, il a été mis en difficulté à plusieurs reprises dans son couloir, notamment en raison d'un positionnement parfois approximatif. Il est pris dans le domaine aérien sur la remise de Vrsaljko qui amène l’égalisation croate (29ème). Après la pause, il est monté en puissance, retrouvant sa hargne, sa gnac, et ses jambes. Décisif sur sa première montée du match : à l'issue d'un très beau raid solitaire, il a parfaitement décalé dans l'axe du terrain Kylian Mbappé, dont la frappe limpide du droit a fait mouche (60ème).

N'Golo Kanté (5) : Auteur de son moins bon match du Mondial, sans l'ombre d'un doute. Souvent en retard dans ses interventions, le petit milieu de terrain défensif a rapidement écopé d'un carton jaune, qui a joué sur la suite de sa prestation. Il commet ensuite la faute qui amène le but de la Croatie (28ème). En difficulté dans l’ensemble et notamment dans l'utilisation du ballon, le Londonien a cédé sa place à Steven Nzonzi à la 55ème.

Paul Pogba (7) : S'il se rate complètement sur le but de Perisic, le milieu de terrain des Bleus a, à nouveau, livré un très grand match. Omniprésent à la récupération, il a toujours tenté de jouer vers l'avant, de manière simple. Récompensé de ses nombreux efforts par un joli but, le troisième des Tricolores. Impressionnant lors du second acte, que ce soit sur le plan défensif ou offensif, il aurait même pu s'offrir le doublé mais n'a pas su convertir l'offrande de Kylian Mbappé (90ème+3). Un match de leader malgré tout !

Kylian Mbappé (7) : Peu en vue en première période, l'attaquant du Paris Saint-Germain est monté en puissance lors du second acte. Quelques minutes après la reprise, il a buté sur Danijel Subasic, suite à une belle passe en profondeur de Paul Pogba (52ème). Mieux servi, il est enfin parvenu à faire des différences, créant le danger à chaque touche de balle. Auteur d'un but magnifique, le quatrième des Bleus, d'une frappe limpide du pied droit (65ème). À seulement 19 ans, il a parachevé l'un des plus beaux chapitres du football français. L'avenir est à lui !

Antoine Griezmann (7) : Jusque-là, le natif de Mâcon avait été décisif à défaut d'être bon. En finale, au meilleur moment, il a allié les deux. Très attendu sur cette rencontre, le joueur de l'Atlético Madrid a été impliqué dans tous les bons coups. Il est d'abord l’auteur du coup-franc qui contraint Mario Mandzukic au but contre son camp (18ème), puis transforme avec sang froid le penalty concédé par Ivan Perisic (38ème). Très à l'aise dans le jeu, il a été impeccable dans le pressing et a sorti quelques ballons chauds en toute fin de rencontre.

Blaise Matuidi (6) : Comme toujours, Blaise Matuidi a fait ce qu'on attendait de lui. Alternant entre le poste d’ailier gauche en phase offensive et de troisième milieu de terrain en phase défensive, il n'a pas ménagé ses efforts. Un match de soldat pour l'ancien joueur du Paris Saint-Germain, impliqué dans l'action qui amène le penalty. Utile et précieux. Fatigué par ses nombreux efforts délivrés pour aider Lucas Hernandez, il a cédé sa place à Corentin Tolisso (73ème).

Olivier Giroud (5) : Il est sorti la tête basse, à la 81ème minute, remplacé par Nabil Fekir. L'avant-centre des Bleus n'aura pas marqué en Russie mais peut être très fier de son tournoi. Face à la Croatie, il s'est encore démené, se sacrifiant pour son équipe et dégageant plusieurs ballons chauds sur les coups de pieds arrêtés croates. Précieux sur certaines remises, il aurait mérité d'être plus décisif. Combatif, les Bleus lui doivent beaucoup et peuvent le remercier.

Coupe du Monde

France

Equipe de France France CDM 2018