CDM 2018 - Une Belgique à réaction renverse un Japon héroïque (analyse et notes)

Commentaire(s)
CDM 2018 - Une Belgique à réaction renverse un Japon héroïque (analyse et notes)
La Belgique a dû s'employer pour renverser le Japon (3-2), ce lundi soir. CDM 2018 BELGIQUE JAPON

Menée et malmenée par le Japon, la Belgique a finalement renversé les Nippons (3-2), ce lundi soir en huitièmes de finale de la Coupe du Monde. Au prochain tour, les Diables Rouges se frotteront au Brésil.

Coupe du Monde - Huitième de finale
Belgique - Japon : 3-2 (0-0)
Buts : J.Vertonghen (69ème), M.Fellaini (74ème), N.Chadli (90ème+4) pour la Belgique ; G.Haraguchi (48ème), T.Inui (52ème) pour le Japon.

LE FAIT DU MATCH

Les entrées simultanées de Marouane Fellaini et Nacer Chadli changent tout ! En manque de rythme et menée de deux buts au tableau d'affichage, la Belgique peut remercier Marouane Fellaini et Nacer Chadli. Les deux hommes, entrés en jeu à la 65ème minute en remplacements de Yannick Carrasco et Dries Mertens, ont été les sauveurs des Diables Rouges. Ils ont chacun inscrit un but et ont, aussi, permis à la Belgique de retrouver son jeu. Coaching gagnant pour Roberto Martinez !

LES BUTS

0-1 (48ème) : Le Japon ouvre le score ! Sur une attaque placée de la Belgique, Inui parvient à chiper le cuir et lance le contre. Sur un long ballon de Shibasaki, Vertonghen rate son intervention et Haraguchi récupère le cuir. L'ailier nippon file jusqu'à l'entrée de la surface, fixe le dernier défenseur et décoche une frappe croisée du pied droit. Courtois est battu sur sa droite.

0-2 (52ème) : Le break pour le Japon ! Après une mauvaise relance de Kompany, Kagawa récupère le ballon, plein axe, et décale magnifiquement Inui à l'entrée de la surface. Laissé libre par la défense belge, le milieu offensif envoie une puissante frappe du pied droit qui va se loger dans le petit filet de Courtois, trompé sur sa gauche.

1-2 (69ème) : La Belgique reprend espoir ! Sur un corner botté par De Bruyne, la défense du Japon peine à se dégager. Le ballon parvient finalement jusqu'à Vertonghen, sur la gauche, tout proche de la ligne de sortie de but. L'axial belge, avec une belle dose de réussite, lobe Kawashima d'une magnifique tête.

2-2 (74ème) : Les Belges recollent ! Dans le couloir gauche, Eden Hazard parvient à se jouer de son défenseur par un subtil crochet court puis adresse un excellent centre enroulé du pied gauche. Fellaini, aux six mètres, prend facilement le dessus sur Hasebe et catapulte le cuir dans les filets d'une tête smashée.

3-2 (90ème+4) : La Belgique s'offre la qualification ! Le Japon est en position offensive et obtient un corner à la suite d'un magnifique coup-franc botté par Honda. Sur le corner, Courtois récupère le cuir et initie rapidement la contre-attaque. Après un très bel effort, De Bruyne décale Meunier sur le côté droit, aux abords de la surface. Le latéral des Diables Rouges centre fort à ras de terre. Lukaku laisse intelligemment passer le cuir pour Chadli, qui, lancé, marque du gauche dans le but vide et envoie le plat pays en quarts !

L'HOMME DU MATCH

Romelu Lukaku (Belgique). Chef de file (4 réalisations) de la meilleure attaque de la phase de poules (9 buts), l'avant-centre belge a connu une partie bien compliquée face au Japon. Le joueur de Manchester United a eu plusieurs occasions franches, qu'il n'a pas su concrétiser. À la 25ème minute de jeu, il a totalement raté sa reprise sur un centre parfait de Meunier. Peu après l'heure de jeu, il a trop décroisé sa tête sur un nouveau caviar du latéral droit parisien (62ème). Quelques minutes plus tard, sur une nouvelle offrande de Meunier, il a vu sa tentative du pied droit être taclée in extremis par Yoshida (68ème). Il n'est, ensuite, pas parvenu à appuyer sa tête, claquée par Kawashima (86ème). En manque d'efficacité, il a su, malgré ce trou d'air finalement sans conséquence, se montrer décisif, laissant passer le ballon pour Chadli sur le but de la victoire (90ème+4).

LES NOTES

Belgique : Courtois (5) - Alderweireld (5), Kompany (5), Vertonghen (5,5) - Meunier (6,5), De Bruyne (6), Witsel (5), Carrasco (3,5) - Mertens (3,5), Lukaku (5,5), Hazard (Cap.) (8).

Japon : Kawashima (4,5) - Sakai (5), Yoshida (6), Shoji (5,5), Nagatomo (6) - Shibasaki (5,5), Hasebe (Cap.) (6,5) - Haraguchi (6,5), Kagawa (7,5), Inui (8) - Osako (6).

LES CONSÉQUENCES

En grande difficulté, la Belgique a su se ressaisir pour franchir l'obstacle japonais. Avec ce succès arraché de haute lutte, les Diables Rouges retrouveront le Brésil, à Kazan vendredi soir (20 heures), pour un quart de finale qui fait déjà saliver. Qualifiés sur le gong, les hommes de Roberto Martinez devront montrer beaucoup plus pour renverser l'épouvantail auriverde.

Cruel dénouement pour le Japon, qui est passé tout proche d'un exploit retentissant... Habiles balle au pied, intéressants sur le plan offensif et solidaires défensivement, les Nippons ont presque réussi le plan parfait. Mais en fin de match, la fatigue physique a coûté très cher aux coéquipiers de Kagawa. Ils quittent la compétition les yeux embués de larmes mais la tête haute.

Photos associées

Commentaire(s)