à la une
Dimanche 9 Aout

Championship - Où en est le Leeds de Marcelo Bielsa ?

Commentaire(s)
CHAMPIONSHIP VIDEOS FOOT

Tronquée par la crise, la deuxième saison de Marcelo Bielsa à Leeds reste bien partie pour se conclure par une montée en Premier League.

75%. Ce n'est pas la cote de popularité de Marcelo Bielsa à Leeds, qui est peut-être encore plus élevée, mais le taux de possession de son équipe lors de la dernière sortie de son équipe, mardi face à Luton. La preuve que si la crise du covid-19 a changé beaucoup de choses depuis la mi-mars, la méthode de l'entraîneur argentin reste la même, basée sur une maîtrise totale du ballon, la recherche permanente du déséquilibre adverse et la prise de risque.

Malgré des statistiques encore largement en leur faveur (23 tirs tentés contre 3, 85% de passes réussies, 15 corners...), les Peacocks ont dû partager les points avec Luton (1-1), modeste lanterne rouge de Championship. "Je pense que ce qu'il s'est passé aujourd'hui (mardi) est bon pour notre équipe", a positivé leur coach après la rencontre. "Nous avons joué contre une équipe qui défendait à onze dans sa surface et nous nous sommes tout de même procurés une quinzaine d'occasions."

Six points d'avance sur le premier barragiste

Si ses hommes n'ont récolté que 4 points sur 9 possibles depuis la reprise du championnat (1 victoire, 1 nul, 1 défaite), alors qu'ils avaient enchaîné cinq succès de rang avant la coupure, Bielsa n'a aucune raison de céder à la panique. Leeds trône en tête du classement et en cas de victoire à Blackburn, ce samedi, il s'assurera d'être qualifié, a minima, pour les playoffs de promotion en Premier League.

Sortis en demi-finale par le Derby County de Frank Lampard, la saison dernière, El Loco et sa bande visent mieux cette année ; l'une des deux premières places, synonymes d'accession directe à l'élite. Avec une longueur d'avance sur West Bromwich (2e) et surtout six sur Brentford, 3e et premier barragiste, c'est plutôt bien parti, alors qu'il ne reste que six journées à disputer. Mais l'ancienne idole de l'OM, champion d'automne en 2014-2015 avant de terminer la saison au 4e rang de Ligue 1, est bien placée pour savoir qu'un revirement de situation est vite arrivé...