Chelsea - Les révélations surprenantes des Football Leaks sur N'Golo Kanté...

Commentaire(s)
Chelsea - Les révélations surprenantes des Football Leaks sur N'Golo Kanté...
N'Golo Kanté fait le bonheur de Chelsea depuis l'été 2016. CHELSEA FOOTBALL LEAKS N'GOLO KANTE

Les "Football Leaks" ont épluché les documents liés au transfert de N'Golo Kanté à Chelsea, en 2016, et ont fini par mettre la main sur une information surprenante : le Tricolore a refusé de voir une partie de ses revenus versés dans un paradis fiscal, préférant être payé de manière classique et en règle avec le fisc.

Les révélations de Mediapart et des "Football Leaks" ne font pas qu'afficher au grand jour les malversations qui ont lieu dans le milieu du football. Dans le cas précis de N'Golo Kanté, elles participent même à soigner l'image d'un joueur déjà très apprécié du grand public. En effet, ce mercredi, on apprend que l'international tricolore (27 ans) a refusé d'être rémunéré par Chelsea via un montage offshore lors de son transfert chez les Blues en 2016.

À l'époque, il lui était proposé (par ses conseillers ou par le club londonien, la question reste en suspens) de recevoir 20% de son salaire annuel, estimé à 5 M€ net, par l'intermédiaire de droits à l'image (deux fois moins taxés que les salaires), dont la moitié lui serait versée via une société écran basée à Jersey, une île anglo-normande réputée pour être un paradis fiscal. Après avoir créé deux nouvelles sociétés, dont une à Jersey, pour recevoir les deux parties de ces droits à l'image, Kanté s'est finalement rétracté.

Des articles dans la presse l'ont alerté

"Après avoir lu de nombreux articles de presse sur les droits à l'image et les enquêtes fiscales lancées contre les joueurs et les clubs, N'Golo est de plus en plus préoccupé par le fait que le montage qu'on lui a proposé pourrait être remis en cause par le fisc", expliquait le conseiller fiscal du joueur dans un mail adressé à Chelsea en mai 2017, et que les "Football Leaks" se sont procurés. "N'Golo a décidé [...] qu'il ne voulait prendre aucun risque."

Malgré l'insistance des dirigeants Londoniens, qui auraient ainsi économisé 1 million d'euros d'impôts par an, le clan Kanté est resté inflexible : "il veut simplement un salaire normal." Résultat, l'ancien Caennais a accepté d'être payé en droits à l'image à hauteur de 20% de son salaire, mais uniquement via sa société britannique, qui paie l'impôt sur les sociétés. La définition de l'intégrité.