Copa America - Après les accusations de Messi, Thiago Silva et Marquinhos réagissent

Commentaire(s)
Copa America - Après les accusations de Messi, Thiago Silva et Marquinhos réagissent
Marquinhos répond à Messi

En marge du titre remporté par les Brésiliens face à une vaillante équipe du Pérou (3-1), certains joueurs ont répondu sans langue de bois aux accusations émises par Lionel Messi après la défaite de l'Albiceleste en demi-finale de la Copa America 2019. Parmi eux se sont exprimés les deux défenseurs de la Seleção et du PSG, Thiago Silva et Marquinhos, qui ont semblé se rejoindre sur quelques points de leur déclaration. Le premier cité a d'abord rappelé que dans la défaite, la frustration pouvait prendre le dessus : "C’est difficile de commenter parce que parfois quand vous perdez, vous concentrez votre attention sur les autres. Je pense qu’il ne l’a pas fait par méchanceté". Avant de rajouter que la Pulga avait, elle aussi, été amenée à être avantagée par un arbitrage douteux, parlant de 2017 notamment et la remontada subie par le PSG : "lors du 6-1 face au Barça, la prestation de l’arbitre a été ridicule de mon point de vue. Mais nous n’avons fait aucune déclaration sur un arbitrage en faveur du Barça." Il a ensuite rappelé le poids de l'histoire en clamant qu'aucune des cinq étoiles glanées par les Auriverdes n'avait été volée.

Marquinhos, de son côté, a d'abord mentionné le fait que Messi était admiré par ses coéquipiers et ses adversaires, raison pour laquelle il s'est vu encore plus frustré par la sortie médiatique de l'Argentin. Après ce rappel, Marquinhos n'a pas fait dans la dentelle puisqu'en rejoignant son capitaine au PSG, Thiago Silva, il a mentionné les possibles fautes d'arbitrage qui ont avantagé le numéro 10 du Barça. "Il y a aussi eu des erreurs d’arbitrage en sa faveur avec Barcelone et peut-être avec sa sélection, mais je ne l’ai pas entendu parler de corruption à ce moment-là". Le joueur du club catalan et international argentin, qui s'est à nouveau plaint de l'arbitrage après son rouge sévère reçu lors du match pour la 3ème place face au Chili, attend désormais de savoir à quelle sauce il sera mangé. Des suspensions de sélection de deux ans font parties des rumeurs, mais aucune sanction officielle n'a été prononcée pour le numéro 10, qui n'est pas allé chercher sa médaille de bronze en guise de protestation.