à la une
Mercredi 3 Juin

Coronavirus - L1 : le président du Stade Brestois appelle à stopper la saison !

Commentaire(s)
Coronavirus - L1 : le président du Stade Brestois appelle à stopper la saison !
Le président du Stade Brestois 29 demande l'arrêt définitif de la saison. L1 CORONAVIRUS L1 EN DANGER

Un premier président de Ligue 1 vient de s'exprimer en faveur d'un arrêt de la saison en cours. Malgré la menace de l'UEFA, Denis Le Saint, patron du Stade Brestois, estime qu'il est tout simplement inimaginable d'aller au terme de l'exercice au vu de la situation sanitaire du pays.

Est-ce le début de la fin ? Alors que les instances dirigeantes du football français et les présidents de club se creusent la tête pour trouver la solution idéale pour aller au terme de la saison, une première voix vient de s'élever en faveur d'un arrêt de l'exercice en cours. Cette voix est celle de Denis Le Saint, le président de Brest. Après avoir bien réfléchi, puis prévenu ses homologues, le dirigeant du promu breton, au club depuis 2016, a décidé de jeter un pavé dans la mare. Selon lui, au vu de la situation sanitaire et de la probable prolongation du confinement au-delà du 15 avril, il est tout simplement impossible d'envisager une reprise du championnat.

"La santé est un facteur essentiel qui doit nous conduire à prendre des décisions fortes. Le football n'est pas la priorité aujourd'hui. Il s'agit d'un loisir. Dans l'ordre des priorités, il ne vient pas en premier, il ne vient pas non plus en deuxième, mais bien après pour les Français. Ils n'ont pas la moindre envie de rentrer dans un stade et les matches à huis clos ne font rêver personne. Il n'y a aucun intérêt à des rencontres jouées dans ces conditions-là. Le football est quelque chose que l'on partage avec les autres", a indiqué le dirigeant du SB29 chez nos confrères de L'Equipe, et de préciser : "Le financier, c'est une chose, mais la santé, c'est bien plus important".

L'argument financier, le président de Brest le balaie d'un revers de la main, quitte à être encore une fois en décalage avec les autres dirigeants du football hexagonal : "On ne peut pas parler d'argent dans le football quand les gens perdent leur vie, c'est indécent", a-t-il estimé. "On ne peut pas vouloir continuer coûte que coûte. Si certaines personnes veulent reprendre, c'est une grave erreur. Il ne faut pas gâcher l'image du football. On le payerait très cher. La saison est terminée", a-t-il poursuivi, avant de persister et signer : "De mon point de vue, c'est la fin. Ça s'arrête là. Le championnat doit s'arrêter. La saison ne peut pas reprendre. On ne peut pas reprendre. Il faut penser à la saison prochaine. Et arrêter définitivement celle-là. C'est la meilleure chose que nous avons à faire".