à la une
Mercredi 3 Juin

Coronavirus - La FIFA va venir à la rescousse des clubs !

Commentaire(s)
Coronavirus - La FIFA va venir à la rescousse des clubs !
Gianni Infantino promet des aides financières. CORONAVIRUS L1 EN DANGER

De nombreux clubs sont frappés de plein fouet par la crise liée au covid-19. La FIFA, par la voix de son président Gianni Infantino, assure qu'elle fera son possible pour éviter un naufrage économique.

La FIFA ne restera pas sans réaction face aux difficultés économiques engendrées par la crise du coronavirus, rencontrées par le football mondial dans son ensemble. Le président de l'instance, Gianni Infantino, confie dans une interview à UOL Esporte son intention de débloquer des fonds pour venir en aide aux clubs les plus impactés par l'arrêt des compétitions, qui dure depuis un mois en Europe. "Nous menons une évaluation de l'impact économique du Covid-19 avec des parties prenantes dans différents territoires du monde, précisément afin qu'il existe une base claire, transparente et objective à partir de laquelle nous avons commencé à créer un fonds d'aide d'urgence", précise l'Italo-Suisse.

Infantino explique que "la FIFA a une situation financière solide", qui lui a permis de construire "des réserves et de la crédibilité sur les marchés" ces dernières années. "Mais les réserves ne sont pas de l'argent pour la FIFA. C'est de l'argent pour le football", poursuit-il. "Donc, lorsque le football est dans le besoin, nous devons réfléchir à ce que nous pouvons faire pour aider. C'est notre responsabilité. C'est précisément pour ça que les réserves existent."

Dans les faits, un groupe de travail de la FIFA planche donc actuellement sur la création de ce fonds de soutien, en liens étroits avec un représentant de chaque confédération "pour être informé et participer aux débats". Infantino, qui s'applique à dégager une transparence totale, ce qui n'a pas été le point fort de la FIFA au cours des dernières années, évoque une "gouvernance indépendante" qui déciderait de la destination de ces aides financières. "Cela signifie que le monde saura où va l'argent et, tout aussi important, pourquoi l'argent va là-bas", conclut-il.