à la une
Mercredi 27 Mai

Coronavirus - La FIFPro veille et met les clubs en garde

Commentaire(s)
Coronavirus - La FIFPro veille et met les clubs en garde
La FIFPro appelle au respect des lois.

La pandémie de coronavirus touche le monde entier et le football, également pas épargné, doit prendre des mesures exceptionnelles. Les clubs aussi. Si certains ont opté pour le chômage partiel, d'autres ont purement et simplement licencié des joueurs. Le FC Sion, en Suisse, a par exemple évincé neuf de ses joueurs pour raisons financières. Dans l'obligation de réagir face à ses agissements, la FIFPro vient de le faire en ce vendredi après-midi. Dans un communiqué, le syndicat mondial des joueurs s'est fendu d'une petite piqûre de rappel aux clubs, appelant à la vigilance et au respect des lois.

"Nous sommes extrêmement préoccupés par le fait qu’un nombre important de clubs, dans plus d’une demi-douzaine de pays, ont commencé à licencier immédiatement des joueurs ou à réduire unilatéralement leurs salaires. Nous invitons les clubs qui connaissent des difficultés financières à court terme à rencontrer les syndicats nationaux de joueurs afin de négocier des arrangements équitables et proportionnés qui respectent leurs obligations légales et tiennent compte de manière égale des intérêts de l’employeur et de l’employé. En cette période de crise sociale aussi importante, des solutions doivent être trouvées avec la contribution de chacun. La plupart des joueurs de football qui ne font pas partie des plus grandes ligues mondiales gagnent un salaire égal ou inférieur au revenu national moyen et seraient gravement touchés par les baisses de salaire", indique notamment la FIFPro dans son communiqué.