à la une
Mardi 7 Avril

Coronavirus - Valence : la culpabilité de Dani Parejo

Commentaire(s)
Coronavirus - Valence : la culpabilité de Dani Parejo
Dani Parejo s'exprime au sujet du match Atalanta-Valence.

Certaines théories révélées récemment accusent le match aller de Ligue des Champions, opposant l'Atalanta Bergame à Valence (4-1), d'avoir accéléré la propagation du coronavirus. La concentration des supporters de Bergame à San Siro (plus de 44 000 spectateurs ce soir-là), ainsi que le déplacement des supporters espagnols auraient été des facteurs clés de la propagation fulgurante du virus dans ces deux villes. Après le témoignage de Papu Gomez, Dani Parejo le milieu de terrain valencien (30 ans) a fait part de son sentiment de culpabilité après avoir participé à cette fameuse rencontre.

"C'est un moment parmi les plus durs" déclare le capitaine auprès de la radio Ondacero. "On se sent responsables, mais on va en sortir plus forts. C'est dur de penser que 3.000 personnes sont venues nous voir jouer à Milan (depuis Valence), pour un match important, et peuvent avoir mis en danger d'autres vies". Le FC Valence avait d'ailleurs déclaré que ce match "dans une zone à haut risque" avait effectivement conduit la "contamination de 35 %" des membres du club.