à la une

Coupe du Monde 2022 - La faveur des pronostics pour le Brésil

Tandis que l’Euro a logiquement été repoussé à l’Été 2021, l’année qui suivra le prochain championnat d’Europe verra elle la Coupe du Monde se disputer, sur les terres du Qatar. Une édition qui pourrait sourire à une nation pour la première fois depuis 2002 : le Brésil.

En attendant de découvrir les pronostics de SportyTrader sur la question, les Auriverde de Tite font effectivement partie des grands favoris à la victoire du prochain Mondial, si l’on en croit les cotes proposées à l’heure actuelle chez les bookmakers internationaux. Après leur parcours mitigé en Russie - élimination en quarts de finale par la Belgique - les quintuples vainqueurs du trophée Jules Rimet ont la part belle chez les spécialistes, notamment compte tenu de la jeunesse d’un effectif qui devrait encore progresser d’ici le match d’ouverture sur la pelouse du Lusail Iconic Stadium.

Là où la plupart des grandes sélections prendront certainement un coup de vieux lors des deux prochaines années (Giroud, Matuidi, Kanté pour les Bleus ; Ramos et Busquets pour l’Espagne ou encore Mertens et Alderweireld pour la Belgique), les Brésiliens devraient effectivement prendre eux en maturité, à l’image d’un Fabinho qui affichera 28 printemps, 29 pour Coutinho, 30 pour Casemiro, Neymar et Firmino, et des Gabriel Jesus, Richarlison, Rodrygo ou encore Arthur qui ne dépasseront pas les 25 ans. Une fraicheur qui comptera forcément, sur des pelouses brulées par la chaleur.

En compagnie des Allemands et des Anglais - qui poursuivent tous deux leur révolution autour de leurs jeunesses dorées- les Brésiliens seront ainsi attendus entre novembre et décembre 2022, eux qui auront disputé la Copa America moins de 18 mois auparavant. Après l’avoir emporté en 1958 (Suède), 1962 (Chili), 1970 (Mexique), 1994 (USA) et 2002 (Corée du Sud et Japon), la Seleçao deviendrait alors la première sélection à glaner le trophée ultime, dans cette région du globe. Saura-t-elle le faire ? Réponses dans les prochains mois, après le retour à la normale de l’actualité football.