à la une

Disparition Maradona - Diego Maradona : Le roi d'un sport, le Dieu d'un pays

Diego Maradona s'est éteint le 25 novembre à l'âge de 60 ans. Retour sur la carrière du Dieu argentin, qui n'a décidément rien fait comme tout le monde.

C'est le monde du football qui pleure la mort de son Dieu. Car si depuis la création du rectangle vert, les comparaisons et la hiérarchisation des joueurs sur leur niveau sont à la mode, Diego Maradona a réussi à créer sa propre catégorie en étant la divinité du ballon rond. Ces phrases ne sont pas de simples hyperboles pour imager l'idole qu'était "el Pipe de Oro" mais la vérité. À Rosario, une "église maradonienne" existe. Elle a vu le jour en 1998 et rassemble aujourd'hui plus de 100 000 adeptes à travers le monde. Des fanatiques qui sont tombés amoureux du talent de l'Argentin. Retour sur la carrière de Diego Armando Maradona....

Diego Maradona cartonne déjà à 16 ans...

Né le 30 octobre 1960 à Lanús, dans une province de Buenos Aires, il fait ses débuts professionnel un peu plus d'une semaine avant ses seize ans avec les Argentinos Juniors. Dans une simple équipe jouant le maintien, le jeune prodige inscrit 115 buts en 166 rencontres et hisse son équipe dans le haut de tableau du championnat argentin. Si le futur numéro 10 de l'Albiceleste était inconnu, ses prouesses vont rapidement circuler dans le pays. À seulement 16 ans il fait ses début avec la sélection d'Argentine et devient déjà une véritable rockstar sur le territoire.

... Mais rate la Coupe du Monde 1978

Le jeune joueur subissait une telle pression que César Luis Menotti avait préféré le protéger en ne le sélectionnant pour la Coupe du monde de football de 1978. L'âge de "Dieguito" ne pouvait pas éternellement le tenir éloigner du maillot bleu et blanc. Un an plus tard, il remporte son premier titre en portant les couleurs de son pays lors de la Coupe du monde des Espoirs. Les millions d'Argentins voient enfin au grand jour le génie de Maradona et les plus grands clubs veulent enrôler la pépite. C'est en 1981 que Boca Juniors casse sa tirelire pour le recruter. Après seulement deux saisons passées à faire trembler les filets de la Bombonera, Diego Maradona remporte le championnat d'Argentine et part découvrir l'Europe. La "Pelusa" est petit, rapide et a une technique phénoménale. Ce qui paraissait évident s'est donc produit et Diego s'envole pour Barcelone...

L'histoire de Maradona au Barça

À l'inverse de l'Argentine, la popularité du petit génie n'est pas au mieux lors de son arrivée en Catalogne. Après plusieurs frasques commises lors de la Coupe du monde 1982 qui se déroulait en Espagne, le scepticisme règne dans le pays. Les Espagnols ne remettent pas en cause son talent mais plutôt l'homme. En effet, Diego Maradonna va décevoir par son comportement en multipliant les sorties nocturnes et les coups de sang. C'est notamment à Barcelone que Maradona tombe dans son plus grand travers, la consommation de drogues. Mais la finale de Coupe du Roi face à l'Athletic Bilbao signe la fin de son aventure à Barcelone, lorsqu'il déclenche une bagarre générale en toute fin de match. Au total, la star du football a inscrit 38 buts en 58 matchs et décide de quitter la péninsule ibérique pour rejoindre l'Italie. Il s'engage au Napoli en 1984 contre la somme record à l'époque de 12 millions de dollars.

Diego Maradona, l'idole de Naples

Pendant sept saisons, Diego Maradona va inscrire 115 buts sous le maillot napolitain et appuyer son statut de légende. Après deux très bonnes saisons à Naples, il est bien évidemment sélectionné pour participer à la Coupe du Monde 1986. Ce sont durant ces trente jours que Diego va devenir un Dieu pour tout le peuple argentin. Entre le 31 mai et le 29 juin, il va marquer cette compétition à tout jamais. Lors d'un huitième de finale face à l'Angleterre, "Le Maitre" va donner la leçon au monde entier en montrant les deux facette de sa personnalité. À la 51ème minute, il va inscrire un but volontaire de la main que seul l'arbitre n'a pas aperçu. Ce but, mondialement connu, a été sobrement appelé "la main de Dieu". Quatre minutes plus tard, Diego Armando Maradonna va rappeler, cette fois-ci, ce qu'il a dans les jambes. Il fait le break et offre la victoire à l'Albiceleste en récupérant le ballon dans son propre camp, éliminant toute l'équipe anglaise jusqu'au gardien pour finir avec un plat du pied gauche. En finale, le numéro 10, qui ne marque pas, est tout de même bien présent pour soulever la Coupe du Monde et tout le monde se rappellera de ses 5 buts marqués dans la compétition.

Le divorce difficile avec les Napolitains...

Mais comme souvent dans les histoires d'amour passionnelles, la fin de l'histoire entre Naples et Maradona se passe mal. S'il a été couvert par le club du sud de l'Italie lors des précédentes saisons de tous ses déboires, et notamment des test anti-drogues, l'Argentin est contrôlé positif à la cocaïne en mars 1991 et va subir une lourde suspension de 15 mois. Il rejoint ensuite Séville en 1992 pour une saison mais sa baisse de forme physique l'empêche de briller. Il quitte alors l'Europe l'année suivante pour finir sa carrière en Argentine, aux Newell's Old Boys puis à Boca Juniors. Finalement, Diego Maradona met fin à sa carrière le 13 juillet 1997, à 37 ans.

Un après-carrière sulfureux

S'il n'a pas caché ses extras lors de sa carrière de joueur, Diego Maradona n'a pas changé son hygiène de vie après avoir raccroché les crampons. Après la fin de sa carrière de joueur, le Gaucher a continué à entretenir son statut de rockstar en multipliant les déclarations chocs et les confessions. S'il a tenté d'épouser une carrière d'entraîneur, les résultats ne sont pas forcément au beau fixe à l'image de son parcours tumultueux avec la sélection Argentine entre octobre 2008 et juillet 2010. Depuis 2019, il était à la tête de l'équipe du Gimnasia La Plata. Mais malgré ses frasques, ses aller-retours en cure de désintoxication ou encore ses déclarations choc, Maradona a toujours eu un statut particulier dans le coeur des fans de foot.

Le génie à l'état pur

Certains peuvent toutefois avoir des regrets lorsque l'on compare son palmarès à son talent : 345 buts en carrière, 91 sélections avec l’Argentine, 6 titres de joueur sud américain de l’année, une Coupe du Monde 1986 et une deuxième place en 1990, 2 Serie A avec Naples, une coupe de l’UEFA, et un championnat d’argentine avec Boca. Mais finalement, Maradona a eu une carrière qui correspond totalement au personnage : tout simplement extraordinaire et imprévisible. Et c'est peut-être là que l'on reconnait son génie, entre sa folie et son statut d'idole, sa créativité sur le terrain et son auto-destruction...

Sa joie de vivre, ses dribbles jamais vus auparavant, sa technique, son sens du but et du spectacle resteront ancrés à jamais dans la tête des amoureux du foot de la génération 80-90. Mais pas seulement. Encore aujourd'hui, Diego Maradona est adoré, adulé, que ce soit en Argentine et dans le monde, et personne n'oubliera ce 25 novembre 2020, lorsque le dieu argentin a réalisé son dernier dribble pour rejoindre les étoiles.