Disparition Sala - Un an après, l'enquête est toujours en cours

Commentaire(s)
Disparition Sala - Un an après, l'enquête est toujours en cours
Emiliano Sala avait été victime d'un crash aérien le 21 janvier 2019. DISPARITION SALA

Un an après la mort tragique d'Emiliano Sala, dans l'avion qui devait l'emmener à Cardiff suite à son transfert en provenance du FC Nantes deux jours plus tôt, les circonstances du drame ne sont toujours pas connues. Pour l'heure, on sait que le vol avait été organisé par l'intermédiaire Willie McKay et son fils Mark, mandaté par le club français pour conclure l'opération avec la formation galloise, que l'avion en question n'était pas autorisé à effectuer des vols commerciaux et qu'Ibbotson, le pilote dont le corps n'a toujours pas été retrouvé, n'était pas habilité à transporter des passagers payants. L'autopsie réalisée sur le corps du joueur argentin avait également révélé qu'il était décédé des suites de blessures à la tête et au tronc. Mais il reste des points à éclaircir.

"Notre enquête est maintenant à un stade avancé", a pourtant précisé hier le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens (AAIB), qui compte publier son rapport final d'ici à la fin mars. L'autorité de l'aviation civile britannique (CAA), également chargée d'enquêter sur le crash aérien, est semble-t-il en retard et "doit accélérer son travail", a indiqué l'avocat de la famille Sala, Daniel Machover. Celui-ci attend avec impatience la seconde audience prévue le 20 mars, après une première tenue en novembre dernier à Bournemouth, au sud de l'Angleterre. "Il est impératif que la coroner (l'officier de justice Rachael Griffin, qui dirige ces audiences, ndlr) reçoive avant le 14 février la mise à jour requise de tous les organismes d'enquête - la police, la CAA et l'AAIB", a rappelé Me Machover dans un communiqué. Pendant ce temps, le FC Nantes et Cardiff sont toujours en litige sur le paiement du transfert.