Drame de Furiani - L'Assemblée nationale vote pour qu'aucun match ne soit joué le 5 mai

Commentaire(s)
Drame de Furiani - L'Assemblée nationale vote pour qu'aucun match ne soit joué le 5 mai
Le 5 mai ne devrait plus être un jour de match

Ce jeudi, à l'Assemblée nationale, le député corse Michel Castellani a décroché une belle victoire pour la mémoire des victimes du drame de Furiani (1992). En effet, le Politique a vu sa proposition de loi pour qu'aucun match professionnel ne soit disputé le 5 mai être adoptée à la quasi-unanimité par ses pairs.

Avec 85 voix pour, une abstention et un vote contre, ce projet de loi a été validé en première lecture. Il doit maintenant être examiné par le Sénat. Pour rappel, en 1992 avant la demi-finale de Coupe de France entre Bastia et Marseille, la partie haute d'une tribune s'était effondrée et avait causé la mort de 18 personnes et fait plus de 2300 blessés.