à la une

Droits TV - Jaume Roures, le président de Mediapro : "Nous maintenons notre projet"

Commentaire(s)
Le patron de Médiapro s'explique en conférence de presse
Le patron de Médiapro s'explique en conférence de presse DROITS TV L1 CONFLIT MEDIAPRO LFP

Jaume Roures, patron de Médiapro, a annoncé son intention de ne pas payer à la LFP les échéances et de renégocier le contrat des droits télé de la Ligue 1. Pour la première fois, Mediapro s'explique, lors d'une conférence de presse.

Le football français est en pleine tourmente. Médiapro veut renégocier les droits TV de la Ligue 1, ce qui divise les acteurs de notre championnat national. Lors d'une conférence de presse, Jaume Roures, le patron de Médiapro, explique ses intentions auprès des journalistes.

"Nous maintenons notre projet"

"Nous avons gagné un appel d'offres il y a deux ans. Il n'était pas surpayé, en comparaison avec les autres ligues européennes. Pour 80% de la Ligue 1 et 780 millions, c'était un prix correct. Les associés chinois sont entrés par la suite dans notre capital. Notre projet était pour quatre ans. Nous le maintenons. On savait qu'il ne serait pas rentable dès la première année. On savait qu'on aurait pas des millions d'abonnés dès le premier jour. On se tient à ce projet." annonce d'entrée Roures, expliquant qu'il ne veut pas se désengager.

"Nous avons le temps de trouver des solutions raisonnables"

"Personne ne pouvait prévoir les effets socio-économiques du Covid. Cela nous a amenés à voir avec la Ligue comment nous adapter à cette situation, sans remettre en cause l'engagement d'avril 2018. Tout le bruit fait ne bénéficie pas à la Ligue ni à nous. Cela nous met davanatage en difficulté les uns et les autres. Pour avoir des abonnés, c'est pire. Nous avons confiance dans la procédure de conciliation. Pendant les plusieurs semaines que cela va prendre, nous avons le temps de trouver des solutions raisonnables." poursuit l'homme d'affaires.

Cependant, il annonce également que "nous sommes avec la Ligue dans un processus de confidentialité, cela veut dire qu'il y a des choses que je ne peux pas vous raconter", pour protéger les négociations avec la LFP. De plus, il rétablit la vérité sur le nombre d'abonnés, en annonçant "le chiffre de 600 000 abonnés aux chaînes Téléfoot". L'été dernier il avait estimé à 3,5 millions d'abonnés le point d'équilibre de la chaîne. Il poursuit en rassurant les abonnés, en disant "qu'Il n'y a pas de danger jaune. Nos actionnaires chinois, anglais et catalans sont là pour soutenir Mediapro jusqu'au bout."